Dominique Anglade est la plus riche des chefs avec des actifs de 12 millions

La cheffe libérale Dominique Anglade est plus riche que les dirigeants des autres partis représentés à l’Assemblée nationale.

Elle possède des actifs de 12 millions de dollars, selon les données fournies par le Parti libéral du Québec. Les partis ont fourni aux médias le bilan de leurs chefs mardi. Il manquait cependant le tableau des avoirs du chef conservateur Éric Duhaime.

C’est devenu une pratique durant une campagne électorale de divulguer, dans un souci de transparence, les avoirs des chefs des formations politiques représentées à l’Assemblée nationale.

Plus précisément, Mme Anglade et son conjoint possèdent des placements de 8,5 millions $, en obligations et actions diverses.

Sa résidence principale vaut trois millions de dollars. Elle a aussi une maison de ville d’une valeur d’un million de dollars, actuellement louée, avec une hypothèque qui reste à payer.

Elle détient une copropriété d’une valeur de 450 000 $ qui est actuellement louée et qui est encore hypothéquée.

De son côté, le chef caquiste François Legault possède des actifs de plus de 9,5 millions $, mais une marge hypothécaire de près de 1,7 million $ au passif. L’essentiel des biens de M. Legault sont sa copropriété de 3,2 millions $ et son Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) de 6,35 millions $.

Les actifs nets du chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon, totalisent 410 450 $, selon le portrait financier fourni par la formation politique et produit par une firme comptable.

Mais additionnés ensemble, les avoirs du leader souverainiste représentent une valeur de 1,12 million $, avant les hypothèques, les dettes, etc.

Le candidat dans Camille-Laurin compte sur des revenus d’un peu plus de 143 000 $. Sa principale source de revenus est le salaire que lui verse le PQ pour ses fonctions de chef, soit 128 621 $.

En ce qui concerne les actifs, M. St-Pierre Plamondon détient une résidence personnelle ainsi que deux propriétés locatives, en plus d’un terrain dans le Témiscamingue et de placements chez Desjardins et la FTQ.

Il faut déduire de ce montant les soldes hypothécaires des trois propriétés, et des soldes d’une carte et d’une marge de crédit. Les passifs du chef péquiste s’élèvent à 714 500 $.

Les deux porte-parole de Québec solidaire ont dévoilé des actifs moins élevés que leurs adversaires politiques.

 

Gabriel Nadeau-Dubois possède une valeur nette de 104 285 $. Il est copropriétaire d’un duplex à Montréal. La part de sa valeur dans la propriété est de 297 000 $, mais elle est accompagnée d’une dette hypothécaire de 252 336 $.

Il a des investissements de 18 991 $ dans un CELI et son régime de retraite de l’Assemblée nationale vaut 40 630 $.

À 59 ans, Manon Massé affiche une valeur nette de 394 865 $. Les actifs de la candidate, qui est locataire, sont composés en grande partie de régime de retraite et de placements. Elle détient également une roulotte d’occasion de 12 000 $.

Avec les informations de Caroline Plante, Frédéric Lacroix-Couture et Stéphane Rolland

À voir en vidéo