Le PQ demande à Legault «d’arrêter de se cacher»

Le refus du premier ministre de participer au débat de vendredi à l’Institut du Nouveau Monde (INM) n’est pas passé inaperçu. Tout comme son refus d’accorder des entrevues de fond aux médias avant la campagne.

Mardi, le Parti québécois lui a carrément demandé d’arrêter de se cacher. Le chef du parti, Paul St-Pierre Plamondon, a demandé formellement à François Legault d’arrêter « d’éviter systématiquement les débats et les entrevues, tant pour [ses] candidats que pour [lui]-même ».

« François Legault veut donner l’impression que cette élection ne compte pas. S’il le pouvait, il irait directement au 3 octobre et ne ferait pas campagne. Il refuse de répondre aux journalistes », a dénoncé M. St-Pierre Plamondon dans un communiqué.

Le chef de la CAQ est le seul à avoir refusé de participer au débat de vendredi organisé par l’INM et Le Devoir. Il a en outre refusé d’accorder des entrevues éditoriales comme les autres chefs de parti.

Paul St-Pierre Plamondon reproche en outre à la CAQ de ne pas avoir « manifesté d’intérêt » pour un autre débat sur l’environnement et souligne que le candidat caquiste dans Lévis, Bernard Drainville, a « refusé de débattre » avec le député péquiste de Matane, Pascal Bérubé.

Prié de réagir, le cabinet du premier ministre a rétorqué que M. Legault « a été et restera très accessible pour les médias et les journalistes ». « Quand la campagne sera déclenchée, il aura le bonheur de vous parler plusieurs fois par jour », a indiqué son attaché de presse par écrit.

Quant aux débats, le chef de la CAQ s’est engagé à participer à ceux que les réseaux Radio-Canada et TVA ont organisés.

À voir en vidéo