Martine Biron sera candidate pour la CAQ

La journaliste et analyste parlementaire Martine Biron
Photo: Facebook Martine Biron La journaliste et analyste parlementaire Martine Biron

La journaliste et analyste parlementaire Martine Biron prend parti. Elle fera le saut en politique comme candidate pour la CAQ dans la circonscription de Chutes-de-la-Chaudière, sur la Rive-Sud de Québec, signant l’arrêt de sa carrière à Radio-Canada.

Le Devoir a confirmé la nouvelle d’abord annoncée par Radio-Canada auprès d’une source proche du dossier. Selon nos informations, Mme Biron avait été approchée à plusieurs reprises par le parti de François Legault par le passé.

Martine Biron a couvert la politique pendant de nombreuses années. Dans son plus récent article, daté du 11 juin, elle notait que le taux de satisfaction de la CAQ « rivalisait avec les scores soviétiques » et que François Legault avait « la quasi-certitude d’être réélu ».

Elle y était toutefois critique des « failles » du parti exposées par l’aile fédéraliste de la CAQ lors de l’annonce de la candidature de Bernard Drainville, un souverainiste convaincu. Elle pointait également du doigt « l’arrogance » du caucus gouvernemental, tout en qualifiant les ministres des Transports, de l’Économie, de la Famille et des Forêts de « gaffeux ».

La CAQ devrait faire l’annonce officielle de sa candidature sous peu.

En remplacement d’un vétéran

L’ex-journaliste de Radio-Canada devrait ainsi prendre la relève de Marc Picard, qui aura représenté les citoyens de Chutes-de-la-Chaudière pendant 19 ans. Le vétéran politicien terminera cette année son septième et dernier mandat de député.

Dans un communiqué publié mercredi, M. Picard a expliqué son départ de la vie politique par une prise de conscience de l’importance d’être davantage présent aux côtés de sa conjointe.

Âgé de 67 ans, Marc Picard a été élu pour la première fois en 2003 sous la bannière de l’Action démocratique du Québec. Il a siégé comme indépendant de 2009 à 2012, année où il s’est joint à la Coalition avenir Québec.

Le premier ministre François Legault a d’ailleurs tenu à remercier M. Picard mercredi. « Il est un de nos piliers et je lui serai toujours reconnaissant d’avoir cru en notre projet. Comme nous, il partageait notre ambition de rendre le Québec plus fier et plus prospère. »

Martine Biron a de bonnes chances d’être élue dans Chutes-de-la-Chaudière. Selon les plus récentes projections de Qc125, la CAQ y mènerait dans les intentions de vote, avec 48 %, devançant son plus sérieux rival, le Parti Conservateur du Québec, de 14 points de pourcentage.

Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo