Étienne Grandmont investi pour QS dans Taschereau

Étienne Grandmont avait été approché par Manon Massé, co-porte-parole de QS.
Photo: Twitter d'Étienne Grandmont Étienne Grandmont avait été approché par Manon Massé, co-porte-parole de QS.

Étienne Grandmont devient le candidat de Québec solidaire (QS) dans la circonscription de Taschereau, à Québec. Il a remporté l’investiture samedi face à Madeleine Cloutier et tentera de succéder à la solidaire Catherine Dorion, qui a annoncé en avril qu’elle ne briguerait pas un nouveau mandat.

Directeur général et porte-parole d’Accès transports viables, un organisme qui défend les droits des utilisateurs des transports collectifs et actifs, depuis septembre 2012, Étienne Grandmont a fait du transport, de l’écologie et de l’urbanisme des priorités de sa campagne.

M. Grandmont avait été approché par Manon Massé, co-porte-parole de QS. Mme Cloutier avait quant à elle obtenu l’appui de la députée sortante, Mme Dorion.

« Québec solidaire va envoyer Étienne Grandmont à l’Assemblée nationale. Il va démasquer l’incompétence de la CAQ en transport en commun. Avec lui, le projet de troisième lien, ça n’arrivera pas », a commenté sur Twitter le co-porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois samedi soir.

En plus des changements climatiques, que M. Grandmont souhaite aborder sous l’angle de la mobilité durable et de l’aménagement du territoire notamment, le candidat a la crise du logement comme cheval de bataille. « Il y a beaucoup de ménages locataires dans Taschereau, c’est vraiment une circonscription qui est particulièrement touchée par ces enjeux-là. Le phénomène des rénovictions, la présence très grande d’Airbnb font en sorte qu’il y a peu de logements pour les ménages », a indiqué M. Grandmont en entrevue à La Presse canadienne, samedi soir.

Il souhaite notamment davantage de contrôle des « rénovictions » et une promotion du logement social.

QS, avec Catherine Dorion, l’avait emporté en 2018 avec 42 % des voix et une majorité confortable de 8511 votes sur sa plus proche adversaire caquiste dans cette circonscription autrefois considérée comme un bastion péquiste.

M. Grandmont trouve que la façon dont s’est déroulée l’investiture est de bon augure pour la campagne électorale à venir.

« Les membres de Québec solidaire ont été nombreux à voter. Je pense qu’on a eu une campagne très intéressante, très positive. Ça nous a permis d’aller chercher beaucoup de nouveaux membres dans Taschereau. Madeleine Cloutier et moi, on est allés chercher 600 nouveaux membres. On est rendus à 1500 », a-t-il souligné.

En octobre, M. Grandmont affrontera notamment la candidate du Parti québécois, Jeanne Robin. Elle est directrice principale de Vivre en ville, un organisme-conseil en matière d’urbanisme et de transport collectif, où M. Grandmont a également travaillé.

Pascale St-Hilaire, une gestionnaire dans la fonction publique québécoise, est candidate pour la Coalition avenir Québec. Le Parti conservateur sera représenté par Marie-Josée Hélie, qui se décrit comme une « experte en autonomie alimentaire ». Le Parti libéral du Québec n’a pas dévoilé de candidat dans Taschereau.

À voir en vidéo