Le PQ veut reprendre son ancien fief de Taschereau

Paul St-Pierre Plamondon a présenté sa candidate, Jeanne Robin, dans l'ancien fief péquiste. 
Photo: Parti Québécois Paul St-Pierre Plamondon a présenté sa candidate, Jeanne Robin, dans l'ancien fief péquiste. 

Le départ annoncé de la députée Catherine Dorion, de Québec solidaire (QS), dans Taschereau brasse les cartes : le Parti québécois (PQ) entend bien reprendre son ancien fief aux élections générales d’octobre.

Le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon a présenté officiellement mercredi sa candidate, Jeanne Robin.

 

Directrice principale de l’organisme Vivre en ville, son profil s’apparente étrangement à un candidat à l’investiture de QS dans Taschereau, Étienne Grandmont.

Ce dernier est directeur de l’organisme Accès transports viables, engagé en faveur des transports en commun, tandis que Mme Robin est à l’emploi de Vivre en ville, un organisme conseil en matière d’urbanisme et de transport collectif notamment.

Taschereau était considéré comme un bastion péquiste avant 2018. La circonscription a été longtemps représentée par la députée et ministre Agnès Maltais, qui s’est retirée en 2018.

À voir en vidéo