Catherine Dorion quittera la politique à l’automne

Mme Dorion a été élue en 2018 et occupe actuellement plusieurs rôles au sein de Québec solidaire.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Mme Dorion a été élue en 2018 et occupe actuellement plusieurs rôles au sein de Québec solidaire.

La députée solidaire Catherine Dorion quittera la vie politique à l’automne pour se concentrer sur sa carrière artistique, sans pour autant cesser de militer pour les causes sociales qui lui tiennent à cœur.

C’est au terme d’une « lettre d’amour aux gens de Taschereau » de plus de 10 minutes publiée vendredi soir sur sa page Facebook que la députée solidaire de cette circonscription de la région de Québec a confirmé qu’elle ne se représenterait pas aux prochaines élections provinciales. Mme Dorion a été élue dans Taschereau en 2018 et occupe actuellement plusieurs rôles au sein de Québec solidaire, dont celui de porte-parole du parti en matière de culture et de communications ainsi qu’en matière de transports.

« Merci pour l’énergie de la lutte. Je n’oublierai jamais ça », a déclaré Mme Dorion, émue, tandis que Sol Zanetti, à ses côtés, enchaînait des accords de guitare. L’élue — qui est aussi comédienne et poète — est alors revenue sur la mobilisation à laquelle elle a pris part « pour un tramway rapide et efficace à Québec » et sur la controverse qu’elle a déclenchée lorsqu’elle a fait un pied de nez au code vestimentaire de l’Assemblée nationale. Elle a ensuite confirmé, les larmes aux yeux, qu’elle ne tenterait pas d’être réélue à titre de députée le 3 octobre, après quatre ans à l’Assemblée nationale.

« On a gagné des choses à Québec à travers tout le tumulte des dernières années, et il ne faudra pas lâcher le morceau. Et pas seulement à l’Assemblée nationale, mais dans la rue aussi. Et moi, c’est ça que je veux faire maintenant. Je veux militer sur le terrain, dans les salles de spectacle et dans les bars, dans des livres et à travers les gens, et je veux y mettre tout mon temps », a déclaré Mme Dorion, dont l’opposition au troisième lien entre Québec et Lévis a aussi fait grand bruit dans les dernières années.

« Ça veut dire que je ne serai pas candidate pour Québec solidaire aux élections cet automne », a ajouté l’élue, qui estime que, « si le terrain de la politique institutionnelle a clairement besoin de batailleuses et de batailleurs, le terrain de l’art en a tout autant besoin ». Car « sans artistes et sans poètes, il n’y a pas de mouvement d’émancipation possible », a ajouté la députée.

L’élue solidaire, qui regarde son legs des quatre dernières années « avec fierté », presse maintenant ses électeurs à faire le saut en politique pour faire avancer des causes progressistes. « C’est exactement ça que ça nous prend en politique, des grandes gueules qui aiment la liberté et qui n’ont pas peur » d’exprimer leurs opinions, a-t-elle lancé.

« Une mission extraordinaire »

Les deux co-porte-parole de Québec solidaire ont joint leur voix à de nombreux internautes qui ont salué le travail effectué par Mme Dorion dans les dernières années.

« Le chemin de la justice sociale et climatique est une longue route où toutes les voies doivent être occupées si on veut penser pouvoir y arriver, ensemble. Merci, Catherine, d’avoir été à nos côtés durant ces 4 dernières années. La démocratie en ressort gagnante », a écrit Manon Massé.

Gabriel Nadeau-Dubois a pour sa part salué « la mission extraordinaire » qu’a su relever Mme Dorion depuis 2018 en réussissant à « conjuguer son travail de députée et son engagement artistique et social ».

À voir en vidéo