Premiers travaux préparatoires pour le troisième lien juste avant le scrutin

Le gouvernement travaille présentement à l’élaboration de la version « ajustée » du troisième lien.
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Le gouvernement travaille présentement à l’élaboration de la version « ajustée » du troisième lien.

Le gouvernement a présenté les « premiers travaux préparatoires en vue du troisième lien » entre Québec et Lévis lundi matin — des travaux prévus depuis au moins 2019 et qui seront réalisés 2 kilomètres à l’ouest de l’endroit pressenti pour creuser le tunnel routier.

En tout, 80 millions de dollars iront à l’élargissement de l’autoroute 20 entre le pont Pierre-Laporte et la route du Président-Kennedy, un tronçon d’une douzaine de kilomètres qui passera de deux à trois voies dans les deux directions d’ici 2024. Des hauts mâts iront aussi se ficher au milieu du terre-plein d’ici la fin de l’été — autant de travaux « nécessaires à l’implantation du tunnel Québec-Lévis », maintient le ministère des Transports du Québec (MTQ).

Ce chantier était « en planification » dans les cartons du ministère depuis mars 2019. Le MTQ assure que l’arrivée du tunnelier, prévue en 2027, a bouleversé l’échéancier. « On a mis les bouchées doubles […] pour être en travaux le plus rapidement possible », précise Odile Béland, directrice générale du MTQ en Chaudière-Appalaches. Elle souligne que l’élargissement de l’autoroute Jean-Lesage et le tunnel auraient pu se réaliser en même temps, mais que « ça ferait trop d’entraves. »

Première pelletée

 

Le gouvernement a promis à plusieurs reprises qu’une « première pelletée de terre » en prévision du troisième lien serait soulevée avant l’échéance électorale du 3 octobre. Le ministre des Transports, François Bonnardel, avait indiqué que son ministère ne se contenterait pas de « couper le gazon ».

« Entre quatre et cinq millions » de dollars iront également dans l’amélioration de la sortie qui mène au centre-ville de Lévis et qui est située à 2 kilomètres du secteur pressenti pour creuser le troisième lien.

Selon le site du MTQ, le réaménagement de la sortie 325 qui mène à la route du Président-Kennedy était en planification depuis 2020.

« Les flux de circulation vont changer » avec un nouveau lien interrives, assure Bryan Gélinas, porte-parole du MTQ. Les travaux présentés lundi deviennent « nécessaires » pour assurer la fluidité du trafic qui sera induit par le tunnel. 

Le ministre Bonnardel était absent lors de l’annonce faite à Saint-Georges, lundi matin, pendant laquelle les députés locaux ont présenté 434 millions de dollars répartis sur deux ans consacrés aux infrastructures de Chaudière-Appalaches. L’annonce d’un milliard en investissements gouvernementaux dans d’autres projets d’infrastructures, ailleurs au Québec, le retenait à Montréal.

Version adaptée dans « quelques semaines »

Le gouvernement travaille présentement à l’élaboration de la version « ajustée » du troisième lien. En mai 2021, le premier ministre François Legault avait présenté en grande pompe un tunnel aux dimensions pharaoniques — et un coût imposant variant entre 7 et 10 milliards de dollars.

Le mois dernier au Salon bleu, il évoquait pour la première fois un projet moins ambitieux comportant moins que les six voies de circulation initialement prévues.

 

La nouvelle version du tunnel entre Québec et Lévis doit être présentée « au cours des prochaines semaines ». Le cabinet du ministre Bonnardel évoque une annonce « avant la fin d’avril ».

À voir en vidéo