Le gouvernement Legault présentera son budget le 22 mars

Le ministre des Finances, Eric Girard, présentera son budget le 22 mars prochain.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le ministre des Finances, Eric Girard, présentera son budget le 22 mars prochain.

Le gouvernement Legault présentera le 22 mars un budget comportant des mesures de lutte contre la hausse des prix à la consommation, qui excède ses prévisions de l’automne dernier.

Le premier ministre François Legault a demandé à la population malmenée par l’inflation d’être patiente d’ici le dépôt du plan, qui prévoira des mesures d’aide. « Je suis très conscient que l’augmentation du prix des loyers, de l’épicerie, de l’essence fait très mal actuellement, a-t-il dit. L’inflation est très élevée, plus élevée que les augmentations de revenus des citoyens. On va faire quelque chose. »

Quelques minutes plus tôt, après avoir annoncé la date du budget, le ministre des Finances, Eric Girard, avait reconnu qu’au lieu d’un taux d’inflation de 3 % pour l’exercice en cours, il s’attendait maintenant à une croissance des prix de 4 %.

Le ministre a attribué cette correction à la hausse à la vague due au variant Omicron du coronavirus ainsi qu’aux tensions géopolitiques en Ukraine, qui ont notamment fait augmenter le prix de l’énergie.

Le bond du nombre de cas de COVID-19 des derniers mois a également eu un effet sur les prévisions de croissance économique formulées l’automne dernier, que M. Girard a revues à la baisse de 0,3 point de pourcentage. En novembre, dans sa mise à jour économique, M. Girard s’attendait à une croissance économique « exceptionnelle » de 6,5 % cette année. À cette occasion, le gouvernement avait déjà dévoilé des mesures d’aide contre l’inflation.

À l’Assemblée nationale, mardi, les partis d’opposition ont proposé des mesures de lutte contre la hausse des prix.

M. Girard a accueilli froidement la proposition de gel des loyers faite par Québec solidaire (QS). « Généralement, lorsqu’on gèle un tarif, il y a ensuite un saut tarifaire, et l’histoire a montré que ce n’était pas une bonne chose », a-t-il dit.

Le chef parlementaire de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, a donné l’exemple de hausses de loyers qui se situent entre 9 % et 10 % à Sherbrooke et à Gatineau. « Les gens n’ont pas les moyens de payer ça, et le gouvernement du Québec a les moyens d’agir pour limiter l’explosion des loyers en ce moment au Québec », a-t-il soutenu.

En chambre, mardi, le gouvernement a bloqué une motion réclamant le gel des loyers déposée par QS.

 

Le Parti libéral du Québec a également commencé la semaine sur le thème de l’inflation. La cheffe, Dominique Anglade, a notamment évoqué des gels de tarifs, dont ceux de l’hydroélectricité, et des mesures d’aide au logement.

« Un gouvernement libéral, en 2022, proposerait des mesures très concrètes pour les familles », a-t-elle fait valoir.

À voir en vidéo