Des rassemblements à 10 pourraient être possibles pour le Super Bowl

Le gouvernement Legault étudie la possibilité d’alléger les mesures sanitaires d’ici la fin de semaine, ce qui pourrait permettre des rassemblements plus importants à l’occasion du prochain Super Bowl.

Une source gouvernementale a indiqué au Devoir lundi que des modifications à la limite actuelle de convives dans les résidences privées sont possibles. Ce seuil est présentement de quatre personnes provenant d’adresses différentes ou les occupants de deux résidences.

Le scénario envisagé autoriserait un maximum de dix personnes ou les occupants de trois résidences à se rassembler à l’intérieur. Ces révisions s’appliqueraient également à la restriction concernant le nombre de convives par table de restaurant, calquée sur celles des résidences.

Les allégements entreraient en vigueur cette semaine, si les plus récentes projections de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux le permettent (INESSS).

Rien n’était encore décidé, lundi, veille d’une conférence de presse attendue au cours de laquelle le premier ministre, François Legault, pourrait annoncer ces nouveaux allégements.

La semaine dernière, en conférence de presse, M. Legault avait lui-même indiqué que le Super Bowl était un point de repère dans son analyse de la situation. « Est-ce que, la semaine prochaine, on pourra vous dire qu’on pourrait aller un petit peu plus loin pour la journée du Super Bowl ? Ça a fait partie des discussions », avait-il dit.

Députés consultés

Chaque lundi, en fin de journée, l’INESSS et l’INSPQ communiquent au cabinet de M. Legault leurs plus récentes projections, qui déterminent si la situation à venir permet des assouplissements.

Il était encore difficile, lundi, de déterminer dans quelle mesure un calendrier de déconfinement pourrait être rendu public prochainement. Chose certaine, il sera difficile de préciser des dates exactes, l’exercice de prédiction de la levée des mesures s’avérant encore périlleux dans la situation actuelle.

Au cours des dernières semaines, plusieurs commerçants ainsi que l’opposition ont réclamé plus de prévisibilité dans les allégements à venir.

Selon nos informations, la Santé publique dispose d’un plan qui détermine dans quel ordre les restrictions sanitaires seront levées. Ces priorités sont établies en fonction du risque que représente la levée de chacune de ces mesures. Reste à voir si ces informations peuvent être rendues publiques sans nuire à la gestion de la pandémie.

Récemment, les députés de la Coalition avenir Québec ont quant à eux été appelés à communiquer leurs priorités dans les mesures de déconfinement. Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, ces informations servent à la cellule de crise entourant M. Legault dans la gestion de la pandémie.

Cette consultation a été formalisée après que les députés eurent été la cible de demandes variées de la part des divers groupes et entreprises de leur circonscription visée par les restrictions sanitaires.

« Une semaine à la fois »

Fin janvier, le directeur national intérimaire de santé publique, Luc Boileau, avait indiqué sa préférence pour des assouplissements « une semaine à la fois ».

Lundi, rien ne permettait de savoir si de grands rassemblements intérieurs, dans des endroits comme le Centre Bell, pourraient bénéficier de nouveaux assouplissements. Actuellement, les événements dans les salles sont limités à 50 % de la capacité pour un maximum de 500 personnes.

La semaine dernière, M. Boileau, a prévenu qu’un risque de hausse des hospitalisations subsiste. Il a précisé que la gestion de la cinquième vague est à un « moment charnière ». Les trois prochaines semaines serviront à déterminer si la tendance à la baisse des hospitalisations va se poursuivre malgré l’impact du retour en classe sur le nombre de cas.

Deux jours plus tôt, il s’était déjà montré prudent lorsque le Super Bowl avait été évoqué à la conférence de presse à laquelle il participait avec M. Legault.

« Pour le Super Bowl, ou des activités qui pourraient être annoncées, ou des mesures qui pourraient être prises avant, on va continuer à regarder l’évolution du système de santé et aussi l’évolution de la troisième dose, avait-il dit. Si les gens vont la chercher, ça fait en sorte qu’on va pouvoir aller juste plus vite et plus solidement vers une relâche complète des mesures. »

À voir en vidéo