Eric Girard garde espoir pour le retour des Nordiques

«Les canaux de communications sont maintenant ouverts», a expliqué le ministre Eric Girard aux journalistes avant de s’engouffrer dans une salle de l’Assemblée nationale.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne «Les canaux de communications sont maintenant ouverts», a expliqué le ministre Eric Girard aux journalistes avant de s’engouffrer dans une salle de l’Assemblée nationale.

Le ministre des Finances, Eric Girard, garde espoir quant au possible retour des Nordiques, à la suite d’une rencontre avec les dirigeants de la Ligue nationale de hockey (LNH) la semaine dernière.

M. Girard a déclaré mercredi que son enthousiasme n’avait pas été refroidi par la sobriété de la déclaration diffusée ensuite par la LNH. « Je dirais que non, a-t-il affirmé, en réponse à une question lui demandant si le projet était mort. C’est important de comprendre que les discussions sont confidentielles. »

M. Girard insiste sur le fait que les dirigeants de la LNH et lui avaient formulé dans les mêmes termes la déclaration qu’ils ont transmise aux médias à la suite de leur rencontre de jeudi dernier.

« Les canaux de communications sont maintenant ouverts », a expliqué le ministre aux journalistes avant de s’engouffrer dans une salle de l’Assemblée nationale où l’attendait une commission parlementaire.

Jeudi dernier, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, et son adjoint, Bill Daly, ont affirmé qu’ils n’entrevoyaient actuellement pas d’ouverture qui permettrait un retour des Nordiques à Québec.

Ils ont fait ce constat dans une déclaration à la suite d’une rencontre avec M. Girard et son sous-ministre, Pierre Côté. Leur objectif était de démontrer la motivation du gouvernement dans ce dossier et de faire valoir la vigueur de l’économie québécoise pour relancer l’intérêt de la LNH.

Le député péquiste Martin Ouellet, porte-parole du dossier des finances, a affirmé mercredi que M. Girard devrait donner l’heure juste aux Québécois.

« Bettman semble nous avoir dit que ce n’était pas une priorité de la LNH présentement, a-t-il dit en entrevue. […] M. Girard devrait dire à la population que c’était une fin de non-recevoir. »

Selon le député péquiste, le gouvernement a un intérêt politique à maintenir cet espoir.

« Il ne faut pas être dupe, la stratégie est de dire que la porte n’est pas fermée et qu’on y travaille, ça permet de donner de l’espoir et de montrer que le gouvernement agit dans ce dossier-là », estime M. Ouellet.

Martin Ouellet croit qu’il est toujours possible de rester optimiste dans ce dossier à condition d’avoir une vision à très long terme.

« On peut être positif pour les 15, 20, 30, 50 prochaines années, a-t-il dit. On peut rêver à n’importe quoi si on veut. »

L’automne dernier, le premier ministre François Legault avait provoqué la surprise en révélant que son gouvernement s’intéressait au dossier.

Il y a plus de dix ans, le gouvernement libéral de Jean Charest avait participé au financement de la moitié des coûts de construction à Québec d’un amphithéâtre destiné au retour des Nordiques.

À voir en vidéo