QS contre d’éventuelles indemnisations à l’arrêt de l’exploitation d’hydrocarbures

La députée solidaire Manon Massé invite le Québec à assumer sa souveraineté face aux pétrolières et aux gazières.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne La députée solidaire Manon Massé invite le Québec à assumer sa souveraineté face aux pétrolières et aux gazières.

Québec solidaire (QS) demande au premier ministre du Québec, François Legault, de ne pas accorder un sou de plus aux compagnies pétrolières et gazières.

La semaine dernière, le premier ministre a déclaré qu’il voulait mettre fin à l’exploration en vue de trouver des hydrocarbures au Québec et à leur exploitation, et qu’il allait indemniser les entreprises pétrolières et gazières.

La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, répond qu’en plus de couper court aux indemnisations, le gouvernement doit divulguer aux Québécois tout ce qui a été donné aux entreprises pétrolières et gazières, qu’elle qualifie de déversement de fonds publics.

Dans un communiqué publié jeudi, la députée de Sainte-Marie–Saint-Jacques, à Montréal, affirme que le Québec s’est privé d’au moins 5 milliards de dollars en vendant au rabais des titres de propriété aux compagnies pétrolières, et qu’il a perdu 120 millions en compensations dans les projets d’Anticosti, Galt et Bourque.

Elle ajoute que 54 millions de dollars devront être déboursés par Québec pour sécuriser et nettoyer une trentaine de puits de gaz abandonnés.

Manon Massé invite le Québec à assumer sa souveraineté face aux pétrolières et aux gazières. Elle reproche au gouvernement de la CAQ d’être à genoux et de prendre encore de l’argent public pour acheter la paix avec de grands pollueurs.



À voir en vidéo