Legault demandera la prorogation du Parlement mercredi

Le premier ministre veut prononcer un nouveau discours d’ouverture mardi le 19 octobre afin de présenter des priorités révisées.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le premier ministre veut prononcer un nouveau discours d’ouverture mardi le 19 octobre afin de présenter des priorités révisées.

Le premier ministre du Québec, François Legault, demandera la semaine prochaine la prorogation du Parlement, ce qui est reçu par l’opposition comme une diversion préélectorale et une opération de marketing.

Un communiqué transmis en fin de journée indique que M. Legault souhaite prononcer un nouveau discours d’ouverture le mardi 19 octobre prochain afin de présenter des priorités révisées.

Le conseil des ministres adoptera mercredi 13 octobre un décret demandant au lieutenant-gouverneur de proroger la session en cours pour en entreprendre une nouvelle, a fait savoir le cabinet du premier ministre.

Selon les informations diffusées par le cabinet de M. Legault, cette prorogation et le discours qui suivra doivent marquer une amélioration de la situation face à la pandémie de COVID-19, « le pire de la crise étant désormais derrière nous ».

« Grâce aux efforts de tous les Québécois, nous pouvons commencer à planifier l’après-pandémie, a déclaré M. Legault dans le communiqué. La dernière année et demie nous a transformés et a mis de l’avant des enjeux cruciaux pour le Québec. En plus de finir de remplir nos engagements de 2018, nous devons amorcer, dès maintenant, les grands changements des prochaines années. »

Le député libéral André Fortin, leader parlementaire de l’opposition officielle, a accusé le premier ministre de vouloir servir ses intérêts partisans en se plaçant sous les projecteurs « avec un discours à saveur électorale ».

« La stratégie de François Legault est tellement évidente, a-t-il dénoncé dans une déclaration écrite. La prorogation fera office de diversion politique afin de tenter de faire oublier les fermetures répétées de services en santé, le taux d’échec grandissant de nos élèves et la pénurie de main-d’œuvre qui frappe de plein fouet les entreprises québécoises. »

Le chef péquiste, Paul St-Pierre Plamondon, a réclamé la fin de la « gouvernance par décret » liée à l’état d’urgence sanitaire ainsi que plus d’efforts pour l’éducation et l’environnement.

« Cette prorogation ressemble à une nouvelle campagne de marketing du gouvernement », a-t-il affirmé dans une déclaration.

Projets de loi

La première session de la 42e législature en cours a été amorcée le 27 novembre 2018, après l’élection de la Coalition avenir Québec au gouvernement, tout près de deux mois plus tôt. La prorogation de l’Assemblée nationale démarrera une deuxième session marquée par le discours d’ouverture de M. Legault, le 19 octobre, son deuxième depuis l’élection.

Le début d’une nouvelle session parlementaire entraîne automatiquement la « mort au feuilleton » des projets de loi qui n’avaient pas encore été adoptés.

En date du 7 octobre, le feuilleton de l’Assemblée nationale, qui décrit le menu de chaque journée, comptait 11 projets de loi du gouvernement.

Selon les informations disponibles auprès du cabinet de M. Legault, jeudi, le gouvernement souhaite poursuivre les travaux entrepris pour chacun. La procédure prévoit que des projets de loi peuvent être remis au feuilleton avec l’accord des parlementaires après le discours d’ouverture.

Au nombre des projets de loi au feuilleton se trouvent la réforme de la loi 101, le projet de loi pour créer un tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle ainsi que l’épineux texte législatif proposant un nouveau mode de scrutin.

Un projet de loi pourrait disparaître, nous a-t-on indiqué. La prorogation devrait consacrer l’abandon déjà annoncé du projet de loi 61 qui visait à relancer l’économie en raison de la pandémie. Déposé en juin 2020 par Christian Dubé, alors président du Conseil du trésor, il avait braqué l’opposition et l’opinion publique.

Six mois plus tard, sa successeure Sonia Lebel avait réussi à faire adopter un autre projet de loi remanié autour des mêmes objectifs.

L’annonce du cabinet de M. Legault survient alors que les députés ont ajourné leurs travaux pour une semaine de travail en circonscription, après l’Action de grâce.

À voir en vidéo