La ministre Marguerite Blais est en congé de maladie pour un mois

La ministre responsable des aînés, Marguerite Blais
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne La ministre responsable des aînés, Marguerite Blais

La ministre responsable des aînés, Marguerite Blais, est au repos forcé pour un mois.

Mme Blais souffre depuis longtemps de douleurs aigües à une jambe, causées par un mystérieux virus, et elle n’a d’autre choix que celui de se reposer pour au moins quatre semaines, suivant l’avis de son médecin.

Elle en a informé le premier ministre François Legault mardi. Durant son congé de maladie, c’est le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui devra superviser ses dossiers.

En juin, la ministre Blais avait déposé le projet de loi 101, visant à contrer la maltraitance envers les aînés. Le projet de loi doit franchir cet automne toutes les étapes menant à son adoption.

Il n’a pas été possible de savoir si la ministre devra subir une chirurgie ni d’apprendre quelle sorte de traitement elle devra suivre au cours des prochaines semaines.

Ses douleurs à la jambe ont débuté il y a environ un an, la forçant à l’occasion à se déplacer en béquilles ou en fauteuil roulant. Son cabinet n’a pas voulu indiquer quel diagnostic elle avait reçu.

Des médias ont affirmé mardi qu’elle souffrait plutôt d’épuisement professionnel, ce que son cabinet a nié formellement.

La ministre Blais, qui aura 71 ans en septembre, va donc manquer la rentrée parlementaire du 14 septembre et le caucus de trois jours qui la précédera en vue de planifier les travaux de la prochaine session parlementaire.

Son retrait temporaire de la vie politique l’empêchera aussi de participer à la série d’annonces prévues prochainement reliées à la construction des maisons des aînés. Les annonces de pelletées de terre prévues ne seront pas annulées, mais ce sont les députés locaux qui prendront la relève.

En conférence de presse en matinée à Amos, en Abitibi, le premier ministre Legault s’est fait rassurant, en affirmant que les problèmes de santé de sa ministre n’avaient rien d’inquiétant et n’étaient que passagers.

« C’est un problème qui est temporaire. Marguerite a des petits problèmes. Elle doit s’absenter pour un mois », a-t-il commenté, ajoutant que son état « n’est pas inquiétant ».

Le premier ministre Legault était à Amos pour annoncer l’installation d’un Espace Bleu dans l’ancien palais de justice de cette ville, au coût de 25 millions $. De tels Espaces Bleus, des lieux consacrés à l’histoire locale et financés par le gouvernement, seront créés dans les 17 régions du Québec, sous la supervision du Musée de la civilisation.

À voir en vidéo