L’ancien ministre Geoffrey Kelley devient négociateur du gouvernement avec Kahnawake

L’ancien ministre responsable des Affaires autochtones Geoffrey Kelley succédera à Florent Gagné à partir du 14 juin. 
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne L’ancien ministre responsable des Affaires autochtones Geoffrey Kelley succédera à Florent Gagné à partir du 14 juin. 

L’ancien ministre responsable des Affaires autochtones Geoffrey Kelley devient le nouveau négociateur dans les relations entre le gouvernement du Québec et la communauté mohawk de Kahnawake, située près de Châteauguay, sur la rive sud de Montréal.

C’est l’actuel ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, qui en a fait l’annonce samedi, par voie de communiqué.

« En tant qu’ex-ministre responsable des Affaires autochtones, M. Kelley est plus que qualifié pour représenter le Québec aux tables de négociation. Je suis certain que son expertise et son approche permettront d’améliorer les conditions de vie des Mohawks de Kahnawake et de poursuivre nos rapprochements entre nations », a déclaré M. Lafrenière.

Geoffrey Kelley entrera en fonction le 14 juin prochain. Le nouveau négociateur auprès de Kahnawake succédera à Florent Gagné.

« Grâce au travail de M. Gagné, d’importants rapprochements ont pu être réalisés entre le Québec et Kahnawake, notamment en matière d’emploi. Les deux négociateurs profiteront de la période estivale pour faire un transfert d’expertise et assurer la continuité », a indiqué le ministre Ian Lafrenière.

Le Conseil de bande de Kahnawake connaît depuis plusieurs années M. Kelley avec qui les membres ont eu de bonnes relations, a indiqué à La Presse canadienne un porte-parole de l’assemblée mohawk.

La cheffe du conseil Gina Deer croit que la nomination de Geoffrey Kelley « sauvera beaucoup de temps » puisqu’aucune phase d’apprentissage ou orientation n’est nécessaire.

« Geoff connaît le paysage et les enjeux de Kahnawake. Il avait une bonne relation de travail avec le regretté Grand Chef. Je crois que ce sera bénéfique pour les deux parties, car il apporte un bagage de connaissances », a-t-elle mentionné par courriel.

Le conseil doit se rencontrer en début de semaine prochaine et pourrait commenter alors davantage cette nomination.

À voir en vidéo