Résidences menacées par des éboulements à Saguenay - Le ministre Chagnon freine les attentes des propriétaires évacués

Québec — Les citoyens de Saguenay qui doivent quitter leurs résidences menacées d'éboulements à Canton-Tremblay doivent s'attendre à essuyer des pertes financières.

Le ministre de la Sécurité publique, Jacques Chagnon, indique que Québec n'a pas l'intention d'assumer tous les frais causés par ces évacuations.

Il précise que l'aide versée compensera pour les biens essentiels, mais répond aux citoyens toujours insatisfaits qu'il n'est pas question d'assumer 100 % des coûts. M. Chagnon affirme qu'on ne gagne pas le gros lot lorsqu'on doit déménager une maison située dans une zone dangereuse. Trente familles habitant 25 résidences n'ont d'autre choix que dedéménager.

La firme RSW, mandatée par la Ville de Saguenay, en a fait la recommandation formelle après une étude sur la stabilité des parois rocheuses du secteur concerné.

Le ministre reconnaît que le gouvernement pourrait obliger les citoyens à déménager, mais il souhaite plutôt les convaincre de le faire. M. Chagnon ajoute que les déménagements doivent se faire le plus vite possible, puisque la falaise pourrait se détacher à tout moment.