Une autre élection anti-tramway pour Québec 21

Le parti municipal martèle depuis des mois qu’il a son propre projet de réseau structurant pour la capitale et que ce dernier supplante celui de la Ville en qualité.
Photo: Renaud Philippe Le Devoir Le parti municipal martèle depuis des mois qu’il a son propre projet de réseau structurant pour la capitale et que ce dernier supplante celui de la Ville en qualité.

Malgré le lancement récent des appels d’offres en vue du projet de tramway, le parti Québec 21 entend faire campagne contre lui et tout annuler s’il est élu, a indiqué son chef Jean-François Gosselin en point de presse mercredi.

«Il n’y a aucun contrat avec les consortiums qui va être signé avant juillet 2022», a déclaré M. Gosselin mercredi lors d’une annonce sur les programmes vacances-été à la ville. «Présentement, on est en appels d’offres avec le projet de tramway et les citoyens vont décider le 7 novembre le projet de leur choix. Ce sera le projet de tramway ou notre projet à nous».

Le parti municipal martèle depuis des mois qu’il a son propre projet de réseau structurant pour la capitale et que ce dernier supplante celui de la Ville en qualité. Le projet de Québec 21 doit être dévoilé d’ici la mi-juin.

Le tunnel, pas un enjeu


Le troisième lien ne sera toutefois pas un enjeu de la campagne de Québec 21, prévient Jean-François Gosselin. « C’est au provincial de faire le débat », selon le politicien qui milite depuis le début en faveur du projet et avait fait campagne à ce sujet en 2017.
 

Questionné sur les coûts estimés du tunnel qui frôlent les 10 milliards $, il a réitéré son appui inconditionnel envers le projet. « Québec n’a pas à être gênée des investissements en mobilité et en transport si je compare à ce qui se fait à Montréal », a-t-il dit avant d’ajouter qu’il « fallait laisser la chance au coureur aussi. »

Québec 21 présentait mercredi ses candidates dans les districts de Saint-Roch–Saint-Sauveur et Vanier-Duberger, Marie-Josée Proteau et Shirley Burns. Lors des dernières élections, Équipe Labeaume avait remporté ces deux districts respectivement avec 46 % et 57 % des voix. Les deux femmes ont salué le leadership positif de Jean-François Gosselin et vanté les valeurs familiales du père de cinq enfants.

Au dernier scrutin, Québec 21 avait ravi deux sièges à Équipe Labeaume dans l’arrondissement de Beauport. Le parti en avait, par la suite, remporté un troisième lors d’une partielle dans Neufchâtel-Lebourgneuf.

D’autres détails suivront...

À voir en vidéo