Girard reste évasif au sujet du retour à l’équilibre budgétaire

Le ministre Eric Girard s’est acheté des espadrilles en prévision de la présentation de son troisième budget.
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Le ministre Eric Girard s’est acheté des espadrilles en prévision de la présentation de son troisième budget.

Fidèle à la tradition, le ministre des Finances Eric Girard s’est acheté des espadrilles en prévision de la présentation de son troisième budget, jeudi, ce qui ne veut pas nécessairement dire qu’il proposera de retourner à l’équilibre budgétaire au pas de course. Pressé de questions par les journalistes, le grand argentier est demeuré vague.

« C’est [jeudi] que je divulgue les informations à tout le monde en même temps », a-t-il répondu lorsque Le Devoir lui a demandé s’il excluait de modifier la Loi sur l’équilibre budgétaire. Cette législation force le gouvernement à présenter un plan de retour au déficit zéro sur cinq ans.

M. Girard a indiqué que son budget 2021-2022, intitulé Un Québec résilient et confiant, contiendra un fonds de 125 millions consacré aux infrastructures sportives dans les écoles. « Nous avions un fonds pour les infrastructures régionales sportives qui était très populaire et là, on va ajouter un fonds pour les infrastructures sportives scolaires », a-t-il dit.

Le Parti libéral du Québec, dont son prédécesseur aux Finances Carlos Leitão, demande au gouvernement de repousser la date de retour à l’équilibre budgétaire pour permettre au Québec de se remettre de la pandémie. Québec solidaire craint qu’elle sonne le retour de l’austérité pour les années à venir.

Le professeur Luc Godbout, de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke, estime que le moment est propice pour donner un peu de souplesse au ministre des Finances. Selon lui, il sera difficile pour le gouvernement de respecter à la fois la Loi sur l’équilibre budgétaire et celle sur le remboursement de la dette par l’entremise du Fonds des générations sans poser de gestes douloureux et couper dans les services publics.

Selon la mise à jour économique présentée en novembre, le déficit accumulé durant la pandémie s’élève à 15 milliards de dollars. Les deux années subséquentes seraient aussi déficitaires, mais l’ampleur de ces déficits serait coupée de moitié. « [Jeudi], je vais préciser tous les chiffres, s’est contenté de dire le ministre. [...] On donne un cadre financier sur cinq ans, contrairement à la mise à jour où on s’en était tenus à trois ans, et tous les détails seront là. »

Il n’a pas voulu dire si l’équilibre budgétaire sera atteint à la cinquième année de son cadre financier. Il avait pourtant affirmé en novembre qu’il avait l’intention de respecter la Loi sur l’équilibre budgétaire.

Alors que sa campagne de vaccination doit s’accélérer, le gouvernement caquiste veut relancer l’économie durement touchée par les multiples fermetures pour limiter la propagation de la COVID-19. M. Girard a d’ailleurs fait l’achat de ses espadrilles au Coureur nordique, une boutique de sport spécialisée de Québec, « pour encourager nos entreprises locales ». Il a posé quelques questions aux copropriétaires sur l’impact de la pandémie sur leurs affaires et la proportion de ventes qu’ils ont réalisés en ligne.

À voir en vidéo