La CAQ retire son texte «un peu vantard» sur sa gestion de la pandémie

En fin de journée mardi, le premier ministre François Legault avait admis que le texte en question était «un peu vantard».
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne En fin de journée mardi, le premier ministre François Legault avait admis que le texte en question était «un peu vantard».

La Coalition avenir Québec (CAQ) a finalement retiré de son site Web mercredi le texte partisan rédigé pour vanter sa gestion de la pandémie après la cérémonie de commémoration pour les milliers de victimes de la COVID-19 dans la province.

Le premier ministre François Legault avait admis la veille que le billet non signé et intitulé Est-ce qu’une autre équipe aurait pu faire mieux ? était « un peu vantard ». Affirmant que ce texte n’est pas son « style », il a néanmoins défendu le droit des militants d’écrire de tels textes partisans pour dire : « Notre parti est meilleur que l’autre parti. » La CAQ, selon M. Legault, n’est pas différente des autres partis politiques à cet égard.

Mercredi, la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, a quant à elle fait valoir que le texte ne partait pas d’une « mauvaise intention », mais que finalement, il ne reflétait pas « la nécessaire humilité qu’on doit avoir ». « Ce n’était pas tout à fait à notre goût comme texte », a-t-elle dit.

De son côté, la directrice générale de la CAQ, Brigitte Legault, a précisé que le retrait du billet ne s’est pas fait à la demande de M. Legault. « Le texte […] qui visait surtout à souligner certains des exploits de membres de la haute fonction publique […] a malheureusement donné l’impression d’une vantardise. Nous avons donc décidé de le retirer, puisque ce n’était pas du tout le but recherché », a-t-elle déclaré dans un message envoyé à la Presse canadienne.

« Indécent »

Dans son texte, la CAQ répond à sa propre question, en affirmant que « selon la majorité de la population et la plupart des analystes », une autre équipe n’aurait pas pu faire mieux. Ce texte avait beaucoup fait réagir, notamment parce qu’il a été rédigé « de manière concomitante à la commémoration des 10 500 décès » liés à la COVID-19, selon le Parti québécois (PQ).

Son chef, Paul St-Pierre Plamondon, avait déploré l’arrogance de la CAQ, étant donné que le Québec compte la moitié des victimes de la COVID-19 au Canada, alors qu’il représente 23 % de sa population.

Mercredi en point de presse, le PQ s’est félicité du retrait du texte. « C’était indécent, et qu’on ait permis une telle lettre, ça en dit long sur l’état d’esprit du gouvernement et sur une arrogance qui ne cesse de se manifester », a réagi le chef parlementaire du PQ, Pascal Bérubé.

À voir en vidéo