Le gouvernement Legault déposera son budget le 25 mars

Le ministre des Finances, Eric Girard, déposera le budget du Québec 2021-2022 le jeudi 25 mars.
Photo: Getty images Le ministre des Finances, Eric Girard, déposera le budget du Québec 2021-2022 le jeudi 25 mars.

Le gouvernement Legault présentera son budget pour l’année 2021-2022 le 25 mars prochain. Un exercice financier écrit à l’encre rouge et voué à relancer l’économie québécoise.

Le ministre des Finances, Eric Girard, en a fait l’annonce mardi matin à l’Assemblée nationale. Il a promis de donner l’heure juste à la population sur l’état de santé financière du Québec, « en toute transparence ».

On sait déjà que la dette nette — qui atteint 189 milliards — va s’alourdir de 12,4 milliards supplémentaires. Car le Québec compte revoir ses normes comptables reliées au calcul des paiements de transfert fédéraux, a indiqué le ministre Girard. Le gouvernement accède ainsi à la recommandation formulée en ce sens par la vérificatrice générale, Guylaine Leclerc.

Cette modification comptable, qui permettra une comparaison plus exacte entre les provinces canadiennes, n’aura aucune incidence sur la dette brute du Québec ni sur sa capacité d’emprunter, et ne devrait pas non plus influencer le jugement porté par les agences de notation de crédit.

Alors qu’à son arrivée au pouvoir le gouvernement Legault nageait dans les surplus, on anticipait en novembre un déficit de l’ordre de 15 milliards en 2020-2021, suivi d’un déficit de 8 milliards en 2021-2022, puis d’un autre de 7 milliards en 2022-2023.

Le 25 mars, le ministre Girard devrait faire le point sur son plan de retour à l’équilibre budgétaire. Pour se conformer à la loi, le Québec doit afficher un déficit zéro en 2025-2026. On maintiendra par ailleurs les contributions obligatoires au Fonds des générations.

En dépit de ce gouffre financier, le gouvernement Legault s’est engagé à maintes reprises à ne pas alourdir le fardeau fiscal des contribuables, donc à s’abstenir de hausser les taxes et les impôts, tout en maintenant à son niveau actuel le panier de services publics. L’avenir dira s’il réussit à tenir promesse dans un contexte financier aussi fragile.

À voir en vidéo