Le couvre-feu pourrait être prolongé au Québec

Les hôpitaux pourront bientôt recommencer à planifier des chirurgies, selon les régions, a indiqué le ministre de la Santé, Christian Dubé.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Les hôpitaux pourront bientôt recommencer à planifier des chirurgies, selon les régions, a indiqué le ministre de la Santé, Christian Dubé.

La plupart des mesures sanitaires visant à limiter la propagation de la COVID-19 — y compris le couvre-feu qui « fonctionne bien » — demeureront en vigueur au-delà du 8 février, a averti le premier ministre François Legault, jeudi.

« Je veux être très clair, là, il va falloir être réalistes, la majeure partie des mesures de confinement vont rester », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse sur la colline Parlementaire.

La pression exercée par les 1264 personnes atteintes de la COVID-19 hospitalisées empêche toujours la reprise des activités médicales non urgentes. Plus de 140 000 chirurgies ont été suspendues au Québec, dont 9400 du genou et 5800 de la hanche, plongeant dans une attente parfois douloureuse presque autant d’individus. « C’est pour eux autres qu’on doit continuer de faire des efforts », a fait valoir M. Legault à quelques jours de la reprise des travaux parlementaires. « L’opposition a tenu à ce que ça se passe la semaine prochaine, donc ça va se passer la semaine prochaine. J’ai très hâte de répondre à leurs questions… » a-t-il glissé au passage.

Le ministère de la Santé s’apprête à « donner certaines directives [aux dirigeants de CIUSSS et de CISSS] pour commencer à replanifier des chirurgies, mais qui vont tenir compte des particularités [de chacune des] régions », a indiqué le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Situation « fragile »

« La situation de certains hôpitaux reste fragile », souligne l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) dans un rapport sur les besoins hospitaliers dévoilé jeudi. Pour preuve, les trois quarts des lits ordinaires et 70 % des lits de soins intensifs désignés des établissements de la région métropolitaine étaient toujours occupés par des patients atteints de la COVID-19 le 22 janvier dernier.

Cela dit, un dépassement des capacités hospitalières est « peu probable » au cours des prochaines semaines dans le Grand Montréal, estime l’INESSS.

« On est loin du point où on va pouvoir — à cause du nombre de personnes dans les hôpitaux — être capables de vraiment relâcher », a insisté M. Legault jeudi. « Donc, il y aura quelques mesures, ce sera par région, il y aura certains assouplissements, mais la majeure partie des mesures vont rester. Je prends l’exemple du couvre-feu. Il fonctionne bien », a-t-il poursuivi.

Ailleurs au Québec, près de 40 % des lits ordinaires et le tiers des lits de soins intensifs désignés pour les patients COVID-19 sont actuellement occupés. Un dépassement des capacités hospitalières y est « improbable » au cours des trois prochaines semaines, est d’avis l’INESSS.

Le gouvernement québécois a réitéré son objectif de renouer avec le Système d’alertes régionales et d’intervention graduelle. Celui-ci prévoit des mesures à la hauteur de la situation épidémiologique, du contrôle de la transmission et de la capacité du système de soins dans chacune des régions, ce qui laisse penser que les restrictions les plus sévères perdureront au-delà du 8 février à Montréal, en Montérégie et à Laval, où près de 60 % de nouveaux cas de COVID-19 sont recensés.

M. Legault a en partie imputé le maintien du couvre-feu aux « mauvaises nouvelles » de report des livraisons de vaccins en provenance d’Ottawa. « Ça vient ajouter aux raisons pour continuer nos mesures de confinement », a-t-il mentionné. L’ancien élu du Parti québécois s’est fait demander si sa flamme indépendantiste s’était ravivée à la faveur des accrochages avec le gouvernement fédéral sur les vaccins, la mise en quarantaine des voyageurs, les normes nationales dans les CHSLD… « Ce n’est jamais simple, puis il n’y a jamais rien de parfait. Il faut voir l’alternative. Est-ce que les Québécois sont prêts à voter oui dans un référendum demain matin ? » a demandé M. Legault, se décrivant comme un premier ministre autonomiste.

À l’approche de la semaine de relâche, M. Legault a demandé aux parents d’abandonner tout de suite tout plan de visite avec leurs enfants chez des proches âgés de 65 ans et plus.

Enfin, le premier ministre a annoncé la tenue d’une « journée de commémoration », le 11 mars prochain, durant laquelle la mémoire des personnes décédées en raison de la COVID-19 sera honorée. « On veut que toute la nation québécoise offre ses condoléances à toutes les familles puis à tous les proches de ceux qui sont partis beaucoup trop vite », a-t-il dit jeudi.

Avec Mylène Crête  

Contraventions aux sans-abri annulées

Les sans-abri qui ont reçu des contraventions en lien avec le couvre-feu n’auront pas à les payer, a annoncé jeudi le premier ministre François Legault. Selon lui, « moins de 10 » constats d’infraction — assortis d’une amende allant de 1000 $ à 6000 $ — ont été remis à des itinérants qui n’ont pas respecté la mesure sanitaire. « Il y a eu quelques erreurs qui ont été faites ; elles vont être corrigées », a assuré M. Legault en point de presse à l’Assemblée nationale.

La Presse canadienne


À voir en vidéo