Pierre Arcand reste au purgatoire libéral

Le député libéral de Mont-Royal–Outremont, Pierre Arcand
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Le député libéral de Mont-Royal–Outremont, Pierre Arcand

Ni le plaidoyer de sa femme ni les articles faisant état de son accablement n’y auront changé quelque chose : l’élu libéral Pierre Arcand demeure au purgatoire et ses fonctions ont été redistribuées à ses collègues vendredi.

Le député de Mont-Royal–Outremont a dû s’excuser en décembre d’avoir pris la décision de s’envoler pour la Barbade avec sa femme, Dominique Chaloult.

La cheffe libérale Dominique Anglade lui avait déconseillé de voyager pendant la pause des Fêtes, comme le veut la consigne d’Ottawa. Elle l’a par la suite démis de ses fonctions de porte-parole de l’opposition officielle pour la métropole et en matière de transports.

Vendredi, l’équipe de Mme Anglade a officialisé le transfert des dossiers de M. Arcand à Enrico Ciccone et Filomena Rotiroti. La seconde devient porte-parole de l’opposition officielle pour la Métropole, tandis que le premier obtient « le vote de confiance » de la chef en héritant du dossier des Transports.

L’une des figures de proue du caucus libéral, Marwah Rizqy, ajoute à son mandat en éducation celui de porte-parole de l’opposition officielle pour la Capitale-Nationale. Les libéraux, désormais dépourvus de sièges dans la région de Québec, misent sur la « personnalité flamboyante » de l’élue pour y reconquérir l’électorat.

Plusieurs députés héritent de dossiers qu’ils ont auparavant portés à titre de ministres. Hélène David obtient donc les mandats de porte-parole en Enseignement supérieur et en Langue française. Isabelle Melançon portera quant à elle les dossiers liés à l’environnement, au tourisme et à la condition féminine, tandis que Christine St-Pierre sera critique en culture, communications et immigration.

Frantz Benjamin devient président du caucus, tandis que Gaétan Barrette est muté aux dossiers relevant du Conseil du trésor et de la transformation numérique.

Le brassage de cartes s’est aussi fait à l’interne. L’ex-directrice de cabinet de M. Barrette, Julie White, reprend du service à titre de directrice des communications, après un passage en relations publiques. Le directeur actuel, Charles Robert, devient quant à lui directeur de cabinet adjoint. Il travaillera de pair avec le directeur de cabinet actuel, l’ex-député de Vanier-Les Rivières Patrick Huot.

Redistribution des rôles au PQ

À la suite de l’exclusion d’Harold Lebel, accusé d’agression sexuelle, le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a lui aussi redistribué les rôles au sein de son équipe.

Lorraine Richard obtient les dossiers liés aux aînés et aux proches aidants, tandis que Sylvain Roy défendra les enjeux liés à l’habitation.

En plein débat sur l’application du couvre-feu aux sans-abri, Joël Arseneau devient le porte-parole péquiste en matière d’itinérance.

À voir en vidéo