Kanesatake - James Gabriel déménage le conseil au village d'Oka

Le dialogue de sourds se poursuit à Kanesatake. Alors que les opposants de James Gabriel ont participé mercredi soir à la nomination de deux administratrices chargées selon eux d'assurer la gouvernance du territoire autochtone jusqu'aux prochaines élections, le grand chef James Gabriel, légitimé cette semaine par Québec et Ottawa jusqu'aux prochaines élections, a décidé hier de déménager tous les services de la communauté à Oka.

«Ils ont mis des chaînes sur les portes du conseil parce qu'ils disent qu'il n'y a plus de mandat, commentait hier le grand chef au téléphone. Ça fait des mois que des manifestants dérangent les gens qui travaillent là.» Gabriel a donc décidé de contourner le problème et la stratégie des opposants en trouvant un local à Oka. «Les deux dames nommées par les dissidents sont de très bonnes personnes, dit le grand chef, mais elles n'ont aucun pouvoir sur rien. Le vrai conseil continue d'exister, à Oka.»

Le grand chef affirme qu'il pourra ainsi voir ses employés plus souvent à Oka. Une quinzaine de personnes sont à l'emploi du conseil comme fonctionnaires.

De son côté, le chef dissident Steeve Bonspille trouve le geste néfaste pour la communauté. «On ne gère pas Kanesatake de Oka ou de Laval, mais de l'intérieur. De toute façon, on a rouvert les portes du conseil ce matin, pour que le comité provisoire puisse travailler.» Bonspille affirme qu'un seul employé s'est présenté au conseil à Kanesatake, hier matin. «Les autres se sont fait dire qu'ils ne seraient pas payés s'ils n'allaient pas à Oka.»

James Gabriel affirme que le conseil va rester à Oka jusqu'aux élections, à moins que la situation ne s'améliore avant sur le territoire.