Le PQ va verser un salaire de 120 000 dollars à Paul St-Pierre Plamondon

Paul St-Pierre Plamondon est devenu le 10e chef du PQ, le 9 octobre dernier.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Paul St-Pierre Plamondon est devenu le 10e chef du PQ, le 9 octobre dernier.

Le Parti québécois (PQ) va verser un salaire annuel de 120 000 $ à son nouveau chef Paul St-Pierre Plamondon jusqu’à ce qu’il accède à l’Assemblée nationale.

Le président du parti, Dieudonné Ella Oyono, a annoncé la nouvelle dans un message publié sur Twitter, vendredi soir.

« Le conseil exécutif national vient d’adopter une résolution pour verser un salaire de 120 000 $ par année au nouveau chef », a-t-il écrit en ajoutant que les finances du parti le permettaient.

La Presse canadienne a pu confirmer auprès du PQ que ce salaire visait à assurer une rémunération temporaire à M. Plamondon en attendant qu’il soit élu à l’Assemblée nationale.

Le même traitement aurait été accordé par le passé à Jacques Parizeau, en 1988, lorsqu’il a succédé à Pierre-Marc Johnson, ainsi qu’à André Boisclair en 2005, quand il a pris le relais de Bernard Landry. Comme M. St-Pierre Plamondon, les deux hommes n’étaient pas élus au moment de devenir chef.

Paul St-Pierre Plamondon est devenu le 10e chef du PQ, le 9 octobre dernier, au terme d’une course lors de laquelle il a devancé le député Sylvain Gaudreau au 3e tour de scrutin des membres.

Bien qu’il ne puisse pas siéger au Salon bleu, le chef entend être présent à l’Assemblée nationale pour s’impliquer dans les choix stratégiques du caucus de députés péquistes.

Paul St-Pierre Plamondon ne s’est d’ailleurs pas engagé à se porter candidat à une éventuelle élection partielle. Il dit vouloir prendre le temps de privilégier le travail de terrain auprès des électeurs.