La dernière ligne droite du déconfinement

L’été est officiellement arrivé, et avec lui le grand déconfinement. À compter de lundi, le Québec passe à la dernière phase de son plan de reprise des activités : une foule d’entre elles peuvent ainsi maintenant recommencer, pour autant qu’elles ne rassemblent pas plus de 50 personnes à la fois… et qu’elles respectent le grand livre des règles sanitaires.

Avec l’entrée en vigueur de l’autorisation de tenir des rassemblements intérieurs d’un maximum de 50 personnes, le gouvernement permet de facto la reprise des projections dans les salles de cinéma, le retour des artistes sur scène ou des fidèles dans les lieux de culte.

Les journées caniculaires pourront être allégées par une visite à la plage — c’est aussi maintenant permis. Les infrastructures sportives (piscines, arénas, gymnases) peuvent également rouvrir ce lundi. Les matchs de sportifs collectifs peuvent reprendre. À Montréal, les salles à manger de l’important secteur de la restauration sont autorisées à recevoir des clients.

En revenant au document de planification dévoilé par Québec le 25 mai, on constate ainsi que pratiquement toutes les cases du plan de déconfinement ont maintenant été cochées — l’important secteur des bars fait partie des rares qui sont encore en suspens. Les réouvertures de lundi composent pour la plupart la huitième et dernière phase du plan de déconfinement.

Celle-ci arrive alors que la province observe une stabilisation marquée des courbes d’évolution de la COVID-19. Dimanche, les autorités ont annoncé que six nouveaux décès liés à la COVID avaient été enregistrés dans les 24 dernières heures. Trois autres décès antérieurs ont aussi été ajoutés au bilan, qui s’établit à 5417 depuis le début de la pandémie.

Les hospitalisations sont en baisse, pour s’établir à 521 patients (-8 par rapport à samedi). Un total de 61 personnes étaient aux soins intensifs (-1). Plus de 42 % des 54 766 Québécois qui ont été contaminés à la COVID-19 depuis mars sont aujourd’hui officiellement rétablis.

Soutien au tourisme

Lundi marque aussi une étape importante dans le plan de relance touristique du Québec. La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, a dit souhaiter dimanche que les différentes initiatives mises en place « créent des retombées économiques partout sur le territoire. Nos entreprises en ont besoin ».

La ministre Proulx a détaillé en conférence de presse trois mesures qui font partie du plan dévoilé le 11 juin et qui est doté d’une enveloppe de 753 millions. Deux types de forfaits (Explore Québec sur la route, de même que Passeport attraits) sont donc maintenant proposés à l’achat pour inciter à découvrir des régions éloignées ou pour « réduire le coût d’accès auxattraits touristiques » du Québec.

C’est également lundi que la carte annuelle spéciale de la Sépaq (Société des établissements de plein air du Québec) sera mise en vente. Un total de 120 000 cartes offertes à moitié prix — et bonifiées d’une nuitée de camping gratuite — seront vendues.

Ces trois mesures accaparerontmoins de 3 % des 753 millions que Québec investira dans les prochains mois pour secourir un secteur particulièrement touché par la crise. En déposant vendredi son Portrait de la situation économique 2020-2021, le ministre des Finances, Eric Girard, avait d’ailleurs nommé le tourisme comme premier exemple de ces « secteurs qui subissent des effets plus… je ne dirais pas permanents, mais certainement plus longs ».

À voir en vidéo