Négociations du secteur public: Dubé espère arriver à une entente d’ici l’été

Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé

Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, a bon espoir de régler les négociations du secteur public avant le début de l’été. Celui-ci a dévoilé mardi les offres du gouvernement aux syndicats, qui contiennent une hausse de la rémunération de 18 % pour les préposées aux bénéficiaires.

« Je pense qu’on va être capables de tout attacher ça ensemble au cours des prochaines semaines […], a-t-il affirmé en point de presse. Je vois vraiment une perspective d’entente, et c’est pour ça qu’exceptionnellement, nous avons décidé de publier les offres pour que les gens puissent apprécier tout le chemin qu’on a parcouru dans les quatre ou cinq derniers mois. »

Les deux syndicats qui représentent les préposés aux bénéficiaires ont rejeté ces offres qui leur avaient été présentées au cours des dernières semaines. « Cette offre globale, comme nous l’avons déjà dit, est toujours insuffisante tant sur le plan des conditions de travail que des salaires », a indiqué la vice-présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Caroline Senneville, dans une vidéo adressée aux membres publiée sur Facebook.

« Ils inventent toutes sortes de termes et toutes sortes de trucs dans le but d’augmenter le salaire, alors que pourtant, c’est simple : un salaire, c’est un salaire », s’est indigné le président de la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec (FTQ), Daniel Boyer, en entrevue.

La FTQ a proposé la semaine dernière de hausser l’échelon salarial des préposées aux bénéficiaires — un emploi à majorité féminine — à 25 $ l’heure par l’entremise de la Loi sur l’équité salariale. Ce montant avait déjà été évoqué par le premier ministre François Legault en conférence de presse et correspond à une augmentation de 12 %.

L’offre du gouvernement comprend une augmentation plus modeste du taux horaire, accompagné de divers montants, dont une prime permanente de 8 % pour les préposés aux bénéficiaires qui travaillent à temps plein dans les CHSLD. « Moi, je pense qu’une offre de 18 % d’augmentation de salaire et de rémunération pour les préposés aux bénéficiaires, qui passent de 42 000 $ à 51 000 $, je pense que c’est très raisonnable, et ça respecte la capacité de payer de nos citoyens », a souligné M. Dubé.

Il a toutefois reconnu qu’il reste du travail avant d’en arriver à une entente, notamment avec les infirmières, autant « du côté des dollars » que du côté des conditions de travail. Le gouvernement a rejeté l’idée d’imposer des ratios de patients proposée par le Parti libéral du Québec (PLQ) en disant vouloir d’abord pourvoir les 10 000 postes manquants dans les CHSLD.

L’offre globale du Conseil du trésor aux employés du secteur public comprend une augmentation de salaire de 5 % sur trois ans et deux montants forfaitaires en 2020 et 2021, ce qui équivaut en tout à 3 milliards de dollars. La part des préposés aux bénéficiaires s’élève à 300 millions de dollars.

À voir en vidéo