De moins en moins de nouveaux cas au Québec

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, le premier ministre François Legault et la ministre de la Santé Danielle McCann
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, le premier ministre François Legault et la ministre de la Santé Danielle McCann

Les faits saillants du jour

  • 51 nouveaux décès, pour un total de 3647 ;
  • 570 nouveaux cas confirmés, pour un total de 44 197 ;
  • 1584 personnes hospitalisées (+13), dont 180 (+1) aux soins intensifs

Le Québec déplore 51 nouveaux décès dus à la COVID-19, portant le total à 3647. On compte maintenant 44 187 cas confirmés au total, une augmentation de 570.

« C’est le plus bas total de nouveaux cas depuis le 11 avril », a souligné en point de presse, le premier ministre François Legault qui s’est réjoui en outre que les décès « continuent d’être en baisse. »

Le gouvernement a par ailleurs profité du point de presse pour faire la promotion de l’étude clinique « Colcorona » de l’Institut Cardiologique de Montréal qui vise à savoir si le médicament « colchicine » peur réduire les complications liées à la COVID-19. Une nouvelle affiche visant à recruter des participants avait été placée devant le premier ministre.

Le gouvernement a par ailleurs fait savoir que 145 personnes de plus s’étaient manifestées pour juguler le manque de personnel dans le réseau qui s’élève à plus de 10 000 personnes. La veille, on avait annoncé que 600 individus avaient levé la main.

Coiffure, massothérapie : des annonces bientôt

À ceux qui se questionnent sur la réouverture attendue des salons de coiffure, M. Legault a rétorqué que des annonces seraient faites à court terme. « Au cours des prochains jours, je l’espère, cette semaine, on va être capables d’annoncer des nouvelles pour les services, les coiffeurs, les massothérapeutes, les camps de jour, les rassemblements », a-t-il dit.

Le premier ministre a par ailleurs mentionné que le Québec allait réduire le nombre d’immigrants qu’il accueille en raison des changements provoqués par la crise actuelle. La réduction des seuils d’immigration ne se ferait toutefois pas avant 2021 et il n’a pas voulu donner de signaux l’ampleur qu’il comptait lui donner.

Enfin, M. Legault a décoché quelques flèches à l’endroit des syndicats, notamment à la Fédération interprofessionnelle de la Santé (FIQ) qui avait manifesté près du Parlement en matinée pour réclamer qu’on donne bientôt des congés à ses membres, notamment. Se disant « déçu » par la FIQ, il l’a pressée de l’aider à trouver « ensemble » des solutions.

Concernant les conditions de travail des préposés aux bénéficiaires qui font l’objet actuellement de négociations, il a mentionné que les échanges progressaient avec la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ).

D’autres détails suivront.

À voir en vidéo