Un semblant de vie normale à Montréal seulement si les conditions de l’OMS sont respectées

Les faits saillants du jour

  • 98 nouveaux décès, dont 92 en centres de soins de longue durée, pour un total de 1859;
  • 27 538 cas confirmés, 944 de plus en 24 heures;
  • 1684 hospitalisations, donc 214 aux soins intensifs.

Le Grand Montréal retrouvera un semblant de vie normale le 11 mai prochain avec la réouverture de commerces, mais seulement si les six «conditions» fixées par l'Organisation mondiale de la santé sont respectées, a indiqué le premier ministre François Legault jeudi.

Il a pris soin de les énumérer lors d'un point de presse jeudi après-midi: «l'épidémie doit être sous contrôle; on doit avoir assez de tests [et] être capables de faire assez de tests; on doit porter une attention aux milieux vulnérables — comme on le fait actuellement à Montréal-Nord —; il doit y avoir des mesures de mise en place sur les lieux de travail; on doit s'assurer qu'il n'y a de personnes qui arrivent de l'extérieur [du pays] — on a eu l'assurance de M. Trudeau —; puis on doit mobiliser les communautés, c'est ce que je fais presque tous les jours.»

M. Legault a souligné que «la bataille n'est pas gagnée à Montréal». Le plan gouvernemental de déconfinement, qui prévoit une réouverture de commerces le 11 mai prochain, puis une réouverture d'écoles et de services de garde le 19 mai prochain, pourrait être révisé. «Si la situation se détériore, il n'y aura pas de réouverture à Montréal», a-t-il averti.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a dit observer des «relâchements» de la discipline des Montréalais, laissant entendre qu'ils pourraient compromettre la réussite du plan gouvernemental de déconfinement. «On m'a parlé de certains partys de COVID-19, comme on le faisait pour la varicelle. Il y a des choses qui se relâchent, et je ne voudrais pas que ça devienne de façon significative parce que ça, ça va venir brouiller la carte», a-t-il mis en garde.

Legault se dit «docile», Arruda confirme

Le chef du gouvernement a dit se soumettre aux avis du Dr Arruda. «Je l'écoute. Je suis docile», a laissé tomber M. Legault. Il cherchait à faire taire les questions sur l'indépendance du Dr Arruda, sous-ministre adjoint, depuis le début de la crise sanitaire. «Le premier ministre est très docile», a confirmé le Dr Arruda, qui se trouvait à plus de deux mètres du «PM».

1684 personnes atteintes de la COVID-19 sont hospitalisées pour la plupart dans un centre hospitalier de la région métropolitaine. 214 individus se trouvent dans une unité de soins intensifs.

M. Legault a indiqué que «les marges de manoeuvre sont moins grandes» dans les établissements de santé de Montréal. Les centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) et résidences privées pour personnes âgées, aussi.

D’ailleurs, quelque 4400 personnes ont été déclarées positives à la COVID-19 dans les CHSLD et les résidences privées pour personnes âgées. «Évidemment, on va tout faire pour essayer d'en sauver le maximum», a déclaré M. Legault, précisant du même souffle que les «gens infectés» sont concentrés dans 280 établissements. «Mais il faut, à un moment donné, être réaliste... C'est certain qu'il va continuer d'y avoir beaucoup de décès, malheureusement, dans les prochains jours, les prochaines semaines», a-t-il ajouté.

Jusqu'à aujourd'hui, 1859 personnes sont décédées des suites du nouveau coronavirus au Québec. Le gouvernement rapportait jeudi après-midi 98 nouveaux décès. 92 d'entre eux sont survenus dans des résidences pour personnes âgées, a précisé M. Legault.

D’autres détails suivront.

À voir en vidéo