Au Québec, 61 personnes sont décédées du coronavirus, 6101 en sont atteintes

Les faits saillants du jour

- 583 nouvelles personnes déclarées positives, pour un total de 6101 cas confirmés

- 441 hospitalisations (+76), dont 107 aux soins intensifs (+11)
 
- 25 nouveaux décès, pour un total de 61

Hausse marquée des décès

Le bilan des personnes mortes des suites du coronavirus s'est grandement alourdi vendredi notamment parce que le ministère de la Santé y a ajouté des personnes décédées au fil des derniers jours. «il y avait une vingtaine de cas qui étaient sous étude depuis une semaine pour savoir est-ce que les personnes sont décédées de la COVID-19 ou non, donc ça vient biaiser un peu les résultats, là, donc aujourd'hui on a 25 décès de plus, mais la grande majorité, ce n'est pas des décès des 24 dernières heures», a expliqué le premier ministre François Legault, vendredi.

Une personne âgée entre 30 et 39 ans fait partie des 61 personnes décédées, a précisé le directeur national de santé publique Horacio Arruda.

Mesures efficaces

Les mesures draconiennes prises depuis près d'un mois pour freiner la propagation de la COVID-19 portent leurs fruits, a assuré M. Legault à la population. «Tous les efforts qu'on est en train de faire pour vaincre le virus, ça fonctionne. Mais on doit continuer de réduire au maximum les contacts entre les personnes», a-t-il fait valoir.

 

Protectionnisme américain

Face aux mesures protectionnistes de l'administration américaine, le Québec et l'Ontario s'affaireront à être «autonomes» dans la confection et fabrication de masque de protection, a indiqué François Legault.

Le chef du gouvernement québécois s'attend à que les entreprises américaines fabricant du matériel médial — des masques chirurgicaux ou de procédure ou N-95 par exemple —, comme le géant 3M, soient forcées par la Maison-Blanche de diminuer leurs exportations vers le Canada. «Il faut être réaliste. Ça va être une guerre dure. [...] Ça va être difficile de recevoir certaines commandes des États-Unis», a-t-il dit, avouant «se fai[re] un peu prendre de court».

Aide aux travailleurs à faible revenu

Le gouvernement québécois bonifiera le salaire des commis et caissières d'épicerie, de dépanneur et de pharmacie de 400 dollars par mois jusqu'en juillet prochain, a annoncé M. Legault vendredi. Les ministres Eric Girard (Finances) et Jean Boulet (Travail, Emploi et Solidarité sociale) préciseront les modalités d'application du programme d'aide destinée aux travailleurs à faible revenu offrant des services essentiels durant l'état d'urgence sanitaire vendredi à 15h30.

 

Plusieurs commis d'épicerie et de pharmacie se sont demandé pourquoi continuer de travailler dans un lieu souvent fréquenté par des dizaines voire des centaines de personnes par jour, après l'instauration de la Prestation canadienne d’urgence. Rappelons que le gouvernement fédéral verse aux travailleurs touchés par la pandémie 2000$ par mois, soit l'équivalent de 40 heures par semaine rémunérées au salaire minimum québécois de 12,50$ l’heure.

«Je [vous] remercie du fond du coeur pour le travail que vous faites dans des conditions qui sont difficiles», a dit M. Legault.

Revoyez l’intégralité de la conférence de presse du jour: