Obtenir du matériel médical est la grande priorité, dit Legault

Le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, le premier ministre François Legault et la ministre de la Santé Danielle McCann.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, le premier ministre François Legault et la ministre de la Santé Danielle McCann.

L’obtention de masques et d’autres matériels médicaux pour faire face à la COVID-19 est la « grande priorité » du gouvernement Legault qui s’est mis dans l’embarras en évoquant une supposée aide du gouvernement ontarien.

« Pour certains équipements, on en a pour trois à sept jours », a reconnu le premier ministre François Legault lors de son point de presse quotidien mardi.

À ce jour, le nombre de décès causés par le coronavirus s’élève à 31 avec six morts supplémentaires. On recense en outre 732 cas confirmés pour un total de 4162 au Québec et 51 hospitalisations supplémentaires pour un total de 286.

3 à 7

C’est le nombre de jours pour lesquels on a du matériel médical en quantité suffisante.

Afin de régler le problème, le gouvernement a notamment eu de l’aide du premier ministre ontarien Doug Ford qu’il a remercié.

Une déclaration qui a fait bondir M. Ford lequel a vite réagi en indiquant qu’il n’avait pas « envoyé » de matériel directement au Québec.

« J’ai eu l’occasion de parler à M. Legault […] Je lui ai donné des contacts où il pourrait appeler et fait des commandes. S’il le veut, ça lui appartient. Mais je n’ai jamais rien pris dans nos centres de distributions pour l’envoyer au Québec ».

 

Questionné sur ces deux versions contradictoires, M. Legault a brièvement dit en fin de point de presse que l’Ontario avait accepté de laisser le Québec recevoir des commandes qui lui étaient destinées puis il a quitté.

Le groupe Jean Coutu a aussi accepté de transférer 1,3 million de masques, a-t-il signalé. Or ce ne sera pas suffisant et le gouvernement table sur l’arrivée attendue de commandes « dans les prochains jours ».

La « bonne nouvelle du jour » est que seulement 4 personnes de plus se sont ajoutées aux soins intensifs pour un total de 82.

Le premier ministre a par ailleurs invité mardi la population à porter une attention particulière aux personnes seules. À « ceux qui ne sont pas seuls », a-t-il dit, « s’il vous plaît, appelez une personne seule aujourd’hui. Donnez-vous ça comme tâche, comme responsabilité. »