La moitié des cas de COVID-19 recensés au pays sont au Québec

Le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, et le premier ministre François Legault.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, et le premier ministre François Legault.

Près de la moitié des cas de coronavirus recensés au pays se trouvent désormais au Québec, où le bilan est passé à 3430 cas confirmés lundi.

Pas moins de 590 nouveaux cas ont été compilés au cours des dernières 24 heures, a annoncé le premier ministre François Legault. Le nombre de décès atteint les 25 au Québec, en hausse de trois par rapport à samedi et à dimanche. En soirée, 89 décès avaient été recensés au pays; 28 % des Canadiens ayant succombé à la COVID-19 étaient donc au Québec.

 
47%
Près de la moitié des cas de COVID-19 confirmés au pays sont au Québec, notamment en raison de la «stratégie de test», selon Horacio Arruda.

La « bonne nouvelle du jour » tient, selon le chef du gouvernement, dans le fait que 78 personnes sont hospitalisées aux soins intensifs ; une hausse de « seulement six » personnes par rapport à dimanche, s’est-il réjoui.

Au moment du point de presse de Québec, 6910 cas de coronavirus avaient été confirmés au Canada. Ce nombre est passé à 7312 au cours de l’après-midi, faisant passer la proportion de cas confirmés au Québec à 47 %.

« C’est vrai qu’en nombre absolu, on a plus de cas », a reconnu le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda. « Les stratégies de test peuvent être différentes », a-t-il cependant ajouté.

Il a rappelé que le Québec effectue davantage de tests que l’Ontario et suggéré de comparer les taux d’hospitalisation des deux provinces. Vérifications faites, le Québec avait effectué, en date du 30 mars, 699 tests par 100 000 habitants, contre 329 tests par 100 000 habitants en Ontario. Le taux d’hospitalisation est de 7 % au Québec, contre 9,9 % dans la province voisine.

Les mesures seront-elles appliquées encore longtemps ?

La santé publique estime qu’il faudra garder « au moins quelques mesures » pendant encore plusieurs mois, d’ici l’arrivée d’un vaccin.

Même si le gouvernement estime que les efforts des Québécois contribuent à aplatir la courbe, il est encore trop tôt pour dire quand pourront être levées certaines des mesures imposées pour freiner la propagation du coronavirus. Lors d’un breffage technique pour les journalistes, des experts de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) ont expliqué que l’allégement pourra se faire dès que les analyses démontreront une diminution des cas déclarés, étant donné que les statistiques ont environ deux semaines de retard sur la situation sur le terrain.

Fermetures les dimanches

Pour donner un coup de main aux employés qui sont au front en cette période de pandémie, M. Legault a annoncé la fermeture des commerces le dimanche, pour tout le mois d’avril. « Tous les commerces vont devoir fermer, sauf les stations-service, les dépanneurs, les pharmacies et les commandes à emporter dans les restaurants », a-t-il énuméré.

 

Québec a par ailleurs débloqué un budget de 133 millions pour les ressources en hébergement pour les personnes aînées ou vulnérables. M. Arruda a révélé que 88 % des personnes décédées de la COVID-19 au Québec étaient âgées de plus de 70 ans. Au total, 40 % des personnes décédées habitaient en résidences pour personnes âgées, tandis que 32 % d’entre elles vivaient en CHSLD, a-t-il ajouté. « Ce qui veut dire que ce que l’on craignait, c’était que les personnes âgées soient attaquées, ce qui est le cas », a déclaré M. Arruda.

François Legault a aussi envoyé un message aux employés du réseau de la santé, à qui il a recommandé de ne pas utiliser de matériel de protection, dont les fameux masques N-95, à moins d’en avoir « vraiment besoin ». « On est corrects à court terme, mais si la courbe s’étire, bien, tout le monde va en avoir besoin de plus », a-t-il déclaré. Pour cela, Québec lorgne du côté des entreprises locales qui pourraient fabriquer des masques, des blouses ou des gants « pour cette situation qui est exceptionnelle », a déclaré le premier ministre.

Avec Dave Noël et Mylène Crête

Proportion des infections au coronavirus par groupe d'âge (en pourcentage)

  • 0-9 ans 2,0 %
  • 10-19 ans 3,8 %
  • 20-29 ans 15 %
  • 30-39 ans 16 %
  • 40-49 ans 17,4 %
  • 50-59 ans 18,2 %
  • 60-69 ans 14 %
  • 70-79 ans 8,1 %
  • 80-89 ans 4 %
  • 90 ans ou plus 1,4 %
  • Inconnu 0,1 %
Source: Ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS)