«Ce n’est pas le temps de faire des partys»: Legault rappelle les jeunes à l’ordre

François Legault compte sur l’aide des députés afin de répondre aux questions des citoyens et relayer au gouvernement toute suggestion.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne François Legault compte sur l’aide des députés afin de répondre aux questions des citoyens et relayer au gouvernement toute suggestion.

Le premier ministre François Legault se désole de voir les jeunes enfreindre les consignes visant à freiner la propagation de la COVID-19, qui atteint désormais des personnes n’ayant pas récemment séjourné à l’extérieur du Québec.

« J’ai été jeune moi-même. Je sais qu’il y a une période, un moment donné quand on est jeune, qu’on n’écoute moins les plus vieux. Mais, là, c’est critique. C’est vraiment sérieux », a-t-il fait valoir lors d’un point de presse, mardi après-midi. « Peu importe le nombre [de personnes attendues], pas de rassemblement ! »

M. Legault a demandé aux influenceurs, parmi lesquels se trouvent bon nombre d’artistes et de sportifs, de relayer les consignes des autorités de santé publique auprès de la jeunesse québécoise. « Vous allez probablement être meilleur que moi pour lancer cet appel-là. Ça peut être entre autres par les médias sociaux. S’il vous plaît, dites aux jeunes au Québec de respecter les consignes. Ce n’est pas le temps de faire des partys. Ce n’est pas le temps de se rassembler. Il faut garder nos distances », a-t-il déclaré.

Le gouvernement québécois constate que « les jeunes n’écoutent pas suffisamment les consignes » de prudence à suivre. En continuant de se rassembler, ils pourraient devenir des « agents importants de la propagation du virus » dans la population québécoise, craint M. Legault, se fiant sur l’expérience sud-coréenne et italienne.

   

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, s’inquiète de voir des jeunes ne pas développer de symptômes de grippe, mais infecter leurs grands-parents et d’autres proches en situation de vulnérabilité.

Le gouvernement lancera une campagne de sensibilisation portant le titre : « Propage l’info, pas le virus ».

74 cas

74 personnes sont atteintes du coronavirus, selon les plus récentes évaluations du Directeur national de santé publique. Onze cas supplémentaires ont été répertoriés en quelques heures.

En effet, 63 personnes souffrant de la COVID-19 étaient connues des autorités en date de lundi, à 21 h, a indiqué M. Legault. Ce sont 22 nouveaux cas qui avaient été répertoriés au fil des 24 précédentes heures. Cinq personnes étaient hospitalisées mardi après-midi.

   

Parmi les personnes contaminées, certaines ne revenaient pas de l’extérieur du Québec, a indiqué le Dr Arruda.

Le premier ministre a demandé à toutes les personnes de retour de l’étranger et celles présentant des symptômes de grippe de s’isoler pendant 14 jours afin qu’elles n’aient pas de « mort sur la conscience ». « Restez isolés chez vous. »

Il demande aux employeurs de ne plus exiger de billet du médecin à leurs employés qui s’absentent. « Les médecins ont d’autres choses à faire », a-t-il dit.

Durant la suspension des travaux à l’Assemblée nationale, M. Legault compte sur l’aide des députés afin de répondre aux questions des citoyens et relayer au gouvernement toute suggestion.