La Ville de Québec active son Plan de sécurité civile

Le maire Régis Labeaume a expliqué que la Ville avait activé son Plan de sécurité civile dans la foulée de la conférence de presse du premier ministre Legault jeudi.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le maire Régis Labeaume a expliqué que la Ville avait activé son Plan de sécurité civile dans la foulée de la conférence de presse du premier ministre Legault jeudi.

Les 5000 quelque employés de la Ville de Québec seront assujettis aux mêmes règles que les fonctionnaires pour faire face à la COVID-19 et tous les voyages seront annulés ou reportés, y compris ceux qui figuraient à l’agenda du maire.

En conférence de presse, le maire Régis Labeaume a expliqué que la Ville avait activé son Plan de sécurité civile dans la foulée de la conférence de presse du premier ministre sur l’heure du dîner.

Cela a pour effet le report notamment de la Fête des retraités dont la Ville devait être l’hôte ce soir. Entre 200 et 250 personnes y étaient attendues et le gouvernement a recommande l’annulation ou le report « des activités non-essentielles » de cette taille.

Le défilé de la Saint-Patrick sera également annulé, mais pas la Coupe du monde de ski de fond qui doit avoir lieu du 13 au 15 mars.

« L’important c’est de maintenir de la cohésion sociale », a répété M. Labeaume. « Gardons notre calme, entraidons-nous et écoutons le premier ministre ».

Le maire a également insisté sur le fait que son administration avait de l’expérience en gestion de crise, étant passée au travers de l’éclosion de légionellose et de l’attaque meurtrière à la Grande mosquée.

Tous les services maintenus

Pour l’heure, tous les services municipaux sont maintenus et il n’est pas question de limiter l’accès aux arénas, piscines et aux bibliothèques publiques, même si ces lieux peuvent accueillir des dizaines de gens à la fois.

Jeudi, la Ville a aussi placé en quarantaine volontaire les membres de son personnel qui reviennent de l’étranger. « Ils ont été invités à se mettre en mode télétravail pour une quinzaine de jours », a résumé le maire.

Selon les informations de la Direction de la sécurité civile, aucun employé de la ville n’a de symptômes ayant justifié sa mise en quarantaine.