Le PLQ rend hommage à Philippe Couillard lors du congrès au leadership

M. Couillard s’est fait très discret depuis qu’il a présidé à la pire défaite de l’histoire du PLQ en 150 ans, en octobre 2018.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne M. Couillard s’est fait très discret depuis qu’il a présidé à la pire défaite de l’histoire du PLQ en 150 ans, en octobre 2018.

Un hommage sera rendu à l’ancien premier ministre Philippe Couillard lors du congrès devant désigner son successeur à la tête du Parti libéral du Québec (PLQ), le 31 mai, à Québec, selon ce qu’a appris La Presse canadienne.

D’autres anciens premiers ministres libéraux, Jean Charest et Daniel Johnson, seront invités à assister à l’événement.

M. Couillard s’est fait très discret, fuyant les sorties publiques et refusant les demandes d’entrevues politiques, depuis qu’il a mené à la pire défaite de l’histoire du PLQ en 150 ans, en octobre 2018.

Le dimanche 31 mai, vers 15 heures, au Centre des congrès de Québec, le nouveau chef du PLQ sera connu et il aura été élu pour la première fois au suffrage universel des membres.

M. Couillard sera sur place pour passer le flambeau à son successeur.

Le futur chef s’appellera Alexandre Cusson ou Dominique Anglade, les deux seuls candidats, la possibilité de voir poindre un troisième candidat avant la date limite du 6 mars paraissant infinitésimale.

De ce fait, le suspense sera de plus courte durée : on sait déjà qu’il n’y aura qu’un seul tour de scrutin.

Si Mme Anglade sort victorieuse, elle pourra se vanter du double mérite d’avoir été la première femme à se porter candidate à la chefferie de toute l’histoire du parti et la première à en devenir la cheffe.

Si elle gagne son pari, elle deviendra aussi automatiquement cheffe de l’opposition officielle, à la place de Pierre Arcand, étant députée de Saint-Henri-Sainte-Anne.

Et si les militants lui préfèrent M. Cusson, il devra confier le travail parlementaire à son équipe de députés, qui seront alors en pleine session intensive, tant qu’il ne sera pas élu. M. Cusson a déjà dit qu’il souhaitait faire son entrée à l’Assemblée nationale avant l’élection générale d’octobre 2022, à l’occasion d’une élection complémentaire.

Modalités de vote complexes

La présidence du comité organisateur du congrès a été confiée à l’ex-ministre et député de Sherbrooke Luc Fortin, qui a affiché une totale neutralité dans la course à la direction.

Au PLQ, on souhaite que le congrès soude les troupes et indique à la population que le parti constitue désormais une solution de rechange crédible à la CAQ de François Legault, sorte de rampe de lancement deux ans avant la prochaine campagne électorale.

Quelque 700 membres et militants sont attendus au congrès, qui durera deux jours et prendra fin avec le discours du nouveau chef.

L’hommage du parti à M. Couillard est au programme du samedi. Il prendra la forme notamment d’une vidéo, d’un cocktail et de témoignages sur scène. L’organisation a été confiée à son ancien attaché de presse Harold Fortin.

Ancien ministre de la Santé, M. Couillard a été élu chef du PLQ en 2013 et a gouverné le Québec de 2014 à 2018.

Le président d’élections sera Rafaël Primeau-Ferraro. C’est lui qui annoncera le nom du vainqueur et le pourcentage de votes obtenu par chacun des candidats.

Les membres auront cinq jours consécutifs pour voter, jusqu’au 31 mai. Ils pourront le faire par voie électronique ou par téléphone. Certains pourront donc voter sur place, lors du congrès, à l’aide de leur cellulaire. Seuls les membres en règle au plus tard le 4 mai pourront voter.

Les modalités du vote, fort complexes, ont été définies lors d’un conseil général du parti, en mai dernier, à Drummondville.

Les candidats ont intérêt à tenter de séduire les jeunes militants, car un poids de trente-trois et un tiers pour cent sera accordé au vote des jeunes, soit les membres âgés de 25 ans et moins, dans le calcul total des points obtenus par chacun.

La prochaine étape de la course à la direction sera la tenue des débats d’idées entre Mme Anglade et M. Cusson, devant public.

Il y en aura cinq au total, dont un en anglais, et le premier, organisé par l’aile jeunesse du parti, aura lieu le 29 mars, au Centre Phi, à Montréal.

Les suivants auront lieu à Québec, le 4 avril, à Montréal, en anglais, le 18 avril, à Longueuil, le 25 avril, et à Rivière-du-Loup, le 2 mai. Les thèmes seront connus plus tard.