Élection partielle dans Jean-Talon: une personne sur cinq a déjà voté

Photo: Graham Hughes Archives La Presse canadienne

Le vote par anticipation connaît beaucoup de succès dans la circonscription de Jean-Talon, où 20,28 % des résidents ont déjà voté en vue de l’élection partielle de lundi.

Cette proportion pourrait même augmenter d’ici jeudi, puisque le vote par anticipation se poursuit dans certaines résidences pour personnes âgées où les électeurs ne peuvent pas se déplacer. Les gens peuvent aussi faire leur devoir de citoyen jusqu’à jeudi en se rendant au bureau du directeur de scrutin.

Mardi, le bureau du Directeur général des élections (DGE) n’était pas en mesure de dire s’il s’agissait d’un record. Chose certaine, ce taux de participation dépasse celui des dernières élections partielles tenues au Québec.

Lors de la partielle tenue dans la circonscription de Roberval après le départ de Philippe Couillard en 2018, 10,22 % des électeurs avaient voté en avance ; 14,9 % avaient fait de même lors de la partielle dans Louis-Hébert qui avait porté au pouvoir la caquiste Geneviève Guilbault en 2017.

Rappelons que l’élection partielle dans Jean-Talon découle de la retraite politique du libéral Sébastien Proulx cet automne.

20,28 %
C'est la proportion des résidents de la circonscription de Jean-Talon qui ont déjà voté en vue de l’élection partielle de lundi.

Le PLQ sur le qui-vive

En dépit du fait qu’il s’agit habituellement d’un bastion libéral, le PLQ déploie beaucoup d’efforts dans la circonscription de Jean-Talon, sa dernière dans la région de Québec.

Dimanche, le chef intérimaire du parti, Pierre Arcand, a modifié son horaire à la dernière minute et a quitté le Conseil national du parti, à Sherbrooke, pour prêter main-forte aux équipes qui s’activaient dans la circonscription.

Signe de l’importance que les libéraux accordent à ce château fort, leur candidate Gertrude Bourdon a fait deux apparitions vidéo lors du congrès, afin de profiter des « encouragements » et de ressentir « l’affection » de ses collègues du PLQ.

Mme Bourdon fait face à la caquiste Joëlle Boutin, qui avait récolté 28 % des voix aux dernières élections générales ; le libéral Sébastien Proulx en avait alors récolté 32,5 %. Québec solidaire, qui avait obtenu 19 % des votes, présente cette fois-ci un enseignant, Olivier Bolduc, comme candidat. Le Parti québécois a ramené quant à lui Sylvain Barrette, qui s’était classé au 4e rang en 2018.

Avec Marie-Michèle Sioui