La Catalogne sollicite l’aide de Québec solidaire

Manon Massé (sur la photo) ajoute que plusieurs autres députés solidaires ont également reçu une copie de la lettre du président du parlement de la Catalogne.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Manon Massé (sur la photo) ajoute que plusieurs autres députés solidaires ont également reçu une copie de la lettre du président du parlement de la Catalogne.

Le président du parlement de la Catalogne sollicite des députés de Québec solidaire (QS) pour qu’ils contribuent à leur façon au règlement du conflit politique en Espagne, dans une lettre envoyée mercredi et dont Le Devoir a obtenu copie.

« Dans la mesure où vous le jugez approprié, j’apprécierais beaucoup si vous pouviez promouvoir ou soutenir des initiatives visant à résoudre par des voies politiques, démocratiques et pacifiques, le conflit politique que traverse notre pays à l’heure actuelle », écrit Roger Torrent i Ramió dans une lettre envoyée à l’attention de la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé.

« Emprisonner des élus parce qu’ils ont exercé leur devoir démocratique, ça n’a pas de bon sens », dénonce Mme Massé. Lundi dernier, neuf indépendantistes catalans ont été condamnés par la Cour suprême d’Espagne. Leurs peines varient entre 9 et 13 ans d’emprisonnement pour leur rôle joué dans la tentative de sécession de la Catalogne, par voie de référendum en 2017.

Mme Massé ajoute que plusieurs autres députés solidaires ont également reçu une copie de la lettre. « Je ne suis pas surprise parce que, depuis quand même plusieurs années, QS appuie le peuple catalan », dit-elle pour expliquer la réception d’une telle missive. Elle rappelle avoir été témoin des événements qui se sont produits lors du référendum catalan de 2017. « On est allés en Catalogne, on a jasé avec ces gens-là, et ils avaient le droit démocratique à l’autodétermination. C’est un droit reconnu par l’ONU », fait-elle valoir.

La députée solidaire a fait suivre la lettre qu’elle a reçue au premier ministre québécois, François Legault, ainsi qu’au président de l’Assemblée nationale, François Paradis. « Je la lui ai transférée tantôt, en lui disant “vous savez, M. Legault, vous avez déjà exprimé votre solidarité, maintenant, il faut faire un pas de plus” », plaide-t-elle.

Je ne suis pas surprise parce que, depuis quand même plusieurs années, QS appuie le peuple catalan

 

Mardi, M. Legault avait déploré les « lourdes peines » d’incarcération ordonnées par la justice espagnole « à des politiciens catalans élus démocratiquement ». Le même jour, QS a annoncé la présentation d’une motion la semaine prochaine à l’Assemblée nationale, qui ira plus loin que la déclaration du premier ministre. « C’est une motion qui se doit d’être ferme et claire et que ce message-là mette de la pression sur l’Espagne, comme quoi c’est inacceptable », explique Mme Massé, sans toutefois préciser les détails de son contenu.

La députée de Sainte-Marie–Saint-Jacques a par ailleurs indiqué que le caucus solidaire comptait se doter d’un plan pour mener d’autres actions en parallèle à la motion pour soutenir le peuple catalan. Elle a ajouté qu’elle et les députés de son parti devaient d’abord en discuter.

Si personne au Parti québécois n’a reçu la lettre du président catalan, un porte-parole a rappelé que le parti avait déjà présenté une motion similaire le 30 avril dernier. Le PQ a également refusé de s’avancer sur un éventuel appui de la motion présentée par QS, étant donné qu’il n’en a pas le libellé exact.

« Nous menons présentement des vérifications. Nous allons prendre le temps de lire la lettre en question et analyser son contenu avant de faire part de nos commentaires », a quant à lui répondu l’attaché de presse du premier ministre caquiste, Ewan Sauves. Pour ce qui est de la motion que présenteront les députés solidaires, il a indiqué que son parti verrait « en temps et lieu ».

25 commentaires
  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 18 octobre 2019 06 h 15

    … se fait-il ?

    « Le président du parlement de la Catalogne sollicite des députés de Québec solidaire (QS) pour qu’ils » (LeÏla Jolin-Dahel, Le Devoir) ; « Dans la mesure où vous le jugez approprié, j’apprécierais beaucoup si vous pouviez promouvoir ou soutenir des initiatives visant à résoudre … » (Roger Torrent i Ramió, Président, Parlement, Catalogne)

    De ce genre de sollicitation d’aide où tout le monde serait « heureux » de lui donner suite, une question :

    Comment et pourquoi se fait-il que QS (aussi ou sauf l’ANQ ???) soit sollicité pour aider et soutenir l’Autodétermination du Peuple Catalan de l’Espagne pendant que Québec, croulant sous le poids d’un certain Nationalisme d’expression fédéraliste, peine à se réaliser d’indépendance vers son indépendance du Canada (Ce pays si loin et si proche de nulle part) ?

    Pourquoi et comment …

    … se fait-il ? - 18 oct 2019 -

    • Pierre Grandchamp - Abonné 18 octobre 2019 08 h 53

      Alors que de nombreux membres de QS, soi-disant indépendantistes, s'apprêtent à voter pour le NPD; soit le parti fédéraliste le plus centralisateur.L'épouse de Amir Khadir se présente pour le NPD.

    • Christian Montmarquette - Abonné 18 octobre 2019 09 h 44

      @Marcel (Fafouin) Blais,

      Ça commence à faire le conspirationnisme anti-QS.

      S'il y a un parti qui a renié sa raison d'être la moitié de son existence, c'est le PQ, qui lui, ne semble même pas avoir été sollicité par les Catalans.

    • Christian Montmarquette - Abonné 18 octobre 2019 10 h 34

      @Pierre Grandchamp,

      L'épouse de Amir Khadir se présente pour le NPD... - Pierre Grandchamp

      Comme le ministre péquiste Daniel Breton s'est présenté pour le NPD dans Jeanne-Leber et Réjean Hébert, ministre de la santé du PQ se présente pour les libéraux.

      - Est-ce que ça fait du PQ un parti fédéraliste?

      Raisonnement à la con quand tu nous tiens..

    • Pierre Grandchamp - Abonné 18 octobre 2019 11 h 07

      Le chef du NPD a félicité la ville de Calgary d'avoir adopté une résolution anti loi de la laïcité.Tiens, il faudrait en parler à Sol Zanetti! A moins que ce dernier ait changé d'idée, encore une fois!

    • Christian Montmarquette - Abonné 18 octobre 2019 13 h 03

      @Pierre Grandchamp,

      ..tout à coup.. on préfère changer de sujet mon Pierre ?

    • Gilles Théberge - Abonné 18 octobre 2019 13 h 14

      Je suis d'accord avec vous monsieur Grandchamp, Tout à fait d'accord.

      D'ailleurs ça fait dur l'attitude de QS dans cette élection fédérale, avec la femme de l'ex député khadir qui se présente pour un parti ultra fédéraliste, alors qu'Amir se dit lui-même, mais du bout des lèvres sans doute, toujours indépendantiste.

      Et en passant qui c'est Roger Torrent i Ramió ? La co-chef de QS, Manon a fait un «show de boucane» avec cette lettre, mais sans donner de précisions sur le personnage dans il est question...

      Flou comme toujours : Indépendantiste si nécessaire, mais pas nécessairement indépendantiste. Sapré Jokers va !

    • Raymond Labelle - Abonné 18 octobre 2019 13 h 21

      Sans être conspirationiste et sans présumer de quelque réponse, on peut se demander pourquoi le PQ n'a pas aussi été sollicité. C'est un peu étrange.

      Quant à l'appui au NPD. Il s'agit d'une élection fédérale: on appuie donc le parti dont on préfère la proposition de gouvernement fédéral. C'est l'idée conséquente d'une élection.

      Par ailleurs, le NPD reconnaît le droit du Québec à l'autodétermination, avec 50%+1 du vote. Et ces diverses propositions de dépenses en matière provinciale (comme l'assurance-médicament par exemple) s'accompagnent d'un droit de retrait avec compensation financière. Affirmer que le NPD est le parti le plus centralisateur demanderait une démonstration rigoureuse que je n'ai pas vue ici.

      De toute façon, pourquoi pas une cohérence pan-canadienne en cette matière, en tout cas avec les provinces qui sont d'accord? Pourquoi serait-ce un péché mortel?

      Dans le cas de l'assurance-médicament, par exemple, le pouvoir d'achat plus grand permettrait sans doute encore de plus grandes économies.

    • Raymond Labelle - Abonné 18 octobre 2019 13 h 27

      Les postures ou les roulements de mécanique quant à la L21, pour ou contre, ne devraient pas s'inviter dans la campagne fédérale.

      Quant à l'aspect judiciaire: il est certain que le gouvernement du Québec va gagner cette cause puisqu'il a eu recours à la clause dérogatoire. Que tel parti dise qu'il n'interviendrait pas ou que tel autre dise qu'il pourrait peut-être intervenir dans cette cause, de toute façon probablement avec les mêmes arguments que les parties qui ont amené la chose devant les tribunaux: bof.

      Quant à l'aspect législatif: cela relève exclusivement de l'Assemblée national et le Parlement fédéral n'y peut rien.

      On en parle déjà trop en politique québécoise - on pourrait-tu avoir un break en politique fédérale où ce n'est pas pertinent?

    • Christian Montmarquette - Abonné 18 octobre 2019 14 h 41

      @Pierre Grandchamp,

      Le PQ au complet était contre la proposition du salaire minimum à 15$ de l'heure et il a fini par l'appuyer.

      Y'a que les idiots et les bornés qui ne changent jamais d'idées.

    • Pierre Grandchamp - Abonné 18 octobre 2019 14 h 48

      @ M. Montmarquette

      "À la con"! Bon! Que des individus jouent aux transfuges, pas de problème avec cela. Mais qu'une conjointe d'un ex-chef, soi-disant indépendantiste, se présente pour un parti fédéraliste, et en prime le plus centralisateur, en dit long sur l'ambiguité indépendantisme-fédéralisme dans ce parti.

    • Pierre Grandchamp - Abonné 18 octobre 2019 18 h 02

      « Il y aussi d’authentiques fédéralistes de gauche chez QS (bon an, mal an, les sondages pointent vers 40 à 45% de fédéralistes au sein de ceux qui s’affichent QS) qui appuient, systématiquement, le NPD au fédéral. ».

      https://www.journaldequebec.com/qs-neutre-au-federal-evidemment

    • Christian Montmarquette - Abonné 18 octobre 2019 18 h 11

      @ Raymond Labelle,

      Grand merci Monsieur Labelle.

      Je n'ai plus la patience de répondre à ces perroquets de corde-à-linge.

    • Christian Montmarquette - Abonné 18 octobre 2019 18 h 40

      "qu'une conjointe d'un ex-chef, soi-disant indépendantiste.." - Pierre Grandchamp

      Amir a été candidat du Bloc en 2000 dans Outremont.

      Allez-vous aussi renier le Bloc?

    • Christiane Gervais - Inscrite 18 octobre 2019 19 h 01

      Pour adresser une telle supplique à QS, encore faudrait-il que ce parti soit véritablement indépendantiste, ce qu'il n'est pas, vu d'ici.

  • Paul Gagnon - Inscrit 18 octobre 2019 09 h 24

    Un plan

    pour que je devienne hostile aux catalans.
    Rire jaune...

  • Christian Dion - Abonné 18 octobre 2019 10 h 06

    Peut-on m'exliquer quelles sont les accointances entre Q.S. et la riche Catalogne qui veut se désolidariser de l'Espagne qui vit une situation économique difficile. Même les parties espagnoles de gauche et d'extrème gauche sont contre ce projet d'indépendance.
    Q.S. n'en est pas à sa première contradiction et à un manque flagrant de conséquence dans ses prises de position.
    Christian Dion

  • Gilbert Talbot - Abonné 18 octobre 2019 10 h 33

    Établir un pont

    Cette lettre demande en fait d'établir un pont entre les partis politiques Catalans et Québécois. QS est un Parti indépendantiste de gauche très actif autant au. Niveau de l'indépendance du Québec que de l'appui au droit à l'autodétermination de la Catalogne. J'imagine bien que QS, sur ces deux bases à déjà pris des contacts solides avec les dirigeants actuels de la Catalogne. Je suppose aussi qu'il fallait ouvrir une autre voie puisque du côté de M. Puigdemont tout est bloqué par le fédéral.

    J'espère ardemment que tous les partis politiques du Québec appuieront la Motion d'appui à la Catalogne dans sa demande de libérer les prisonniers politiques et tenir un nouveau référendum sur leur autodétermination.

    • Pierre Grandchamp - Abonné 18 octobre 2019 14 h 00

      Un frange importante de QS est très clairement fédéraliste.On voit régulièrement des gens de QS se présenter candidats NDP et vice versa.

    • Christian Montmarquette - Abonné 18 octobre 2019 18 h 17

      @ Pierre Grandchamp

      "Un frange importante de QS est très clairement fédéraliste." - Pierre Grandchamp

      Les souverainistes n'ont rien de mieux à faire que de faire voter des fédéralistes pour un parti souverainiste.

      Faire le contraire, c'est prêcher à des convaincus.

  • Diane Pelletier - Abonnée 18 octobre 2019 11 h 27

    Quand bien même

    Quand bien même on se sent solidaires des Catalans qui protestent contre les peines infligées aux dirigeants du rérérendum de 2017,
    l'Espagne qui a encore et toujours des relents de pensée franquiste n'a que faire d'appuis solidaires ou autres, de quelque partie qui vienne
    d'Amérique. L'appui qu'il leur faut serait celui des pleutres de l'Union Européenne. Qui ne viendra pas. Ils ont trop peur d'avoir d'autres
    Brexit à régler.