Le député libéral Denis Paradis annonce son départ de la vie politique

Le député libéral Denis Paradis en 2015
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Le député libéral Denis Paradis en 2015

Le député libéral de la circonscription fédérale de Brome-Missisquoi Denis Paradis a annoncé dimanche son retrait de la vie politique.

Âgé de 70 ans, M. Paradis en a fait l’annonce par l’entreprise de sa page Facebook.

Dans sa brève déclaration, il dit que « le moment est venu de tourner la page ».

Le député ajoute que de nombreux électeurs lui ont demandé de se porter de nouveau candidat en vue des élections d’octobre, mais « réflexion faite, [il en est] venu à la conclusion, déchirante, mais sereine, que le moment est propice à laisser la place à d’autres ».

M. Paradis a rendu hommage à ses collègues élus.

« Cette vie politique n’aurait pas été la même si je n’avais pu côtoyer des gens extraordinaires qui se consacrent au service du public, et ce, dans tous les partis politiques », écrit-il.

Il note aussi que de certains dossiers, notamment ceux touchant à l’environnement, l’« avaient marqué à jamais ».

Denis Paradis a été élu député de Brome-Missisquoi une première fois lors d’une élection partielle en 1995. Il a ensuite été réélu en 1997, 2000 et 2004 avant de mordre la poussière en 2006, 2008 et 2011. Il a pu savourer une revanche en 2015 en l’emportant par plus de 11 000 votes.

Il a été secrétaire d’État chargé de l’Amérique latine, de l’Afrique et de la Francophonie de 2002 à 2003 et ministre d’État pour les institutions financières de décembre 2003 à juillet 2004.

Denis Paradis est le frère de l’ancien ministre libéral provincial Pierre Paradis.