Six ans après la tragédie de Lac-Mégantic: le fédéral à nouveau interpellé

L'ancienne mairesse Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, lors des commémoration de 2014.
Photo: Paul Chiasson Archives La Presse canadienne L'ancienne mairesse Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, lors des commémoration de 2014.

Les activités de commémoration se poursuivent à Lac-Mégantic en fin de semaine, six ans après la tragédie ferroviaire qui a fait 47 morts et détruit une partie du centre-ville de cette petite municipalité de l’Estrie.

Une messe en la mémoire des victimes sera notamment célébrée à 16 h 00 à l’église Sainte-Agnès.

La Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire annonce pour sa part une conférence de presse samedi matin près de la voie ferrée à Nantes, soit à l’endroit où le convoi pétrolier de la Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA) était garé avant de dévaler une pente, dérailler puis exploseren plein coeur du centre-ville le 5 juillet 2013.

Le porte-parole de la coalition, Robert Bellefleur, déplore que la voie de contournement prévue environ 1 km plus loin ne sera pas plus sécuritaire, selon lui, puisque les trains seront toujours stationnés en haut de pentes de Nantes et de Vachon, vers Lac-Mégantic.

En entrevue à La Presse canadienne, M. Bellefleur a expliqué que l’objectif est d’interpeller à nouveau le gouvernement fédéral pour réclamer « une voie de contournement sécuritaire et du triage en bas des pentes » à Lac-Mégantic.

Six ans après la tragédie, la vie reprend son cours graduellement dans la communauté. La Ville de Lac-Mégantic a annoncé vendredi un nouveau projet hôtelier de 72 chambres en plein centre-ville. Il s’agit d’un investissement de 9 millions $. Les travaux sont prévus dès l’automne en vue d’une ouverture projetée à l’été 2020.

Un autre projet de 1,6 million de dollars, un immeuble de trois étages qui abritera notamment une clinique d’optométrie verra le jour également environ six mois plus tard en face de l’hôtel.