Les jeunes péquistes essuient une rebuffade en vue du congrès de l’automne

Le PQ est confronté depuis plusieurs années au défi de renouveler ses effectifs.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le PQ est confronté depuis plusieurs années au défi de renouveler ses effectifs.

Les jeunes péquistes ont échoué dans leur tentative d’augmenter par quota leur représentation au congrès extraordinaire prévu l’automne prochain.

Au Conseil national qui se concluait dimanche à Trois-Rivières, les membres de l’aile jeunesse ont soumis des propositions pour qu’au moins deux délégués sur quatre par circonscription soient âgés de moins de 40 ans.

Des militants plus âgés ont dénoncé ce qu’ils qualifiaient notamment d’âgisme.

« Autant euthanasier toutes les vieilles sacoches », a dénoncé à un moment un militant très connu, Marc Laviolette.

Les propositions ont été battues même si des modifications avaient été apportées.

Le statu quo restera donc en vigueur, c’est-à-dire qu’un délégué sur quatre devra être âgé de 30 ans et moins.

Le PQ est confronté depuis plusieurs années au défi de renouveler ses effectifs.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.