Menace de grève de certains chauffeurs de taxi lundi

Plus tôt cette semaine, le ministre a annoncé une réforme qui prévoit notamment de mettre fin aux territoires exclusifs réservés et au contingentement des taxis.
Photo: iStock Plus tôt cette semaine, le ministre a annoncé une réforme qui prévoit notamment de mettre fin aux territoires exclusifs réservés et au contingentement des taxis.

Furieux contre la déréglementation de l’industrie du taxi annoncée par le gouvernement Legault, plusieurs chauffeurs de taxi menacent de déclencher une grève lundi matin. Et dimanche, ils doivent se réunir à Montréal pour faire le point sur la situation.

Abdallah Homsy, porte-parole de plusieurs chauffeurs, rapporte que ses collègues sont en colère contre la réforme proposée. Il affirme que les chauffeurs n’ont plus rien à perdre et que la situation « va dégénérer très rapidement ».

Des chauffeurs annoncent ce qu’ils appellent « une grève générale » lundi matin.

Dans un communiqué émis vendredi, ils qualifient le ministre des Transports, François Bonnardel, de « lobbyiste d’Uber ».

Plus tôt cette semaine, le ministre a annoncé une réforme qui prévoit notamment de mettre fin aux territoires exclusifs réservés et au contingentement des taxis. Un chauffeur devra avoir un permis de classe 5 plutôt qu’un permis de classe 4C comme c’est le cas à l’heure actuelle. De même, Québec mettra fin à l’immatriculation T réservée aux taxis.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.