Québec évoque un nouvel accompagnement pour mieux intégrer les immigrants

Dieudonné Tumba, 19 ans, orienté vers les classes d'alphabétisation car il avait des lacunes trop importantes.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Dieudonné Tumba, 19 ans, orienté vers les classes d'alphabétisation car il avait des lacunes trop importantes.

Le Québec étant aux prises avec des pénuries de main-d’oeuvre à divers degrés dans plusieurs secteurs et régions, le budget du gouvernement Legault a évoqué jeudi un nouveau « parcours d’accompagnement personnalisé » pour les immigrants de même que des moyens supplémentaires annuels de 146 millions au ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Les détails du parcours seront annoncés plus tard.

Les sommes destinées à l’immigration représentent une hausse de 42 % du budget du ministère, a fait remarquer le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ). Il s’agit ni plus ni moins que d’une « bouffée d’air frais », a déclaré son président, Richard Perron. Sur cinq ans, les nouvelles sommes totalisent 730 millions.

Les efforts visant une meilleure intégration au marché du travail incluront notamment une amélioration des services à la francisation, a indiqué le ministre des Finances, Eric Girard. Mais dans l’ensemble, les nouvelles façons de faire de Québec toucheront plusieurs aspects de l’intégration des nouveaux arrivants, notamment la planification, la prospection, le recrutement international et la sélection. Le budget mentionne également un soutien aux collectivités qui accueillent des immigrants et aux entreprises.

Le gouvernement Legault a confirmé en décembre 2018 qu’il comptait réduire de 53 000 à 40 000 le seuil annuel d’immigration, ce qui avait déçu le milieu des affaires, notamment le Conseil du patronat, qui décrit ces travailleurs comme un bassin « essentiel » pour combler les besoins de main-d’oeuvre de la prochaine décennie.

Le Québec est « ouvert aux immigrants », a dit M. Girard dans son discours, ajoutant que « cette immigration doit cependant répondre aux besoins de main-d’oeuvre existants dans toutes les régions du Québec ».

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.