Amélioration de la gestion des matières résiduelles

Alors que le Québec doit composer depuis maintenant plus d’un an avec la fermeture du principal marché d’exportation pour ces matières recyclables, Québec mise sur une amélioration de la « gestion » des matières résiduelles, dont le plastique et le verre. Le budget de 100 millions doit permettre d’ici 2024 de financer les initiatives qui seront mises en oeuvre dans le cadre du prochain plan d’action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, « qui sera annoncé au cours de l’année 2019 ». Le gouvernement évoque notamment une modernisation des centres de tris, mais aussi la création de « débouchés » pour ces matières et une réduction du « recours aux produits à usage unique ». Les libéraux s’étaient engagés à mettre en oeuvre des mesures similaires lorsqu’ils étaient au pouvoir.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.