Tramway de Québec: le ton monte entre les gouvernements Legault et Trudeau

«[Le fédéral] veut mettre seulement 400 millions de dollars et ils nous demandent de piger dans une autre enveloppe qui est pour toutes sortes de mesures environnementales», a déploré le premier ministre Legault mercredi.
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne «[Le fédéral] veut mettre seulement 400 millions de dollars et ils nous demandent de piger dans une autre enveloppe qui est pour toutes sortes de mesures environnementales», a déploré le premier ministre Legault mercredi.

Le gouvernement Legault hausse le ton face à la position du gouvernement Trudeau quant au financement du projet de tramway et des réparations sur le pont de Québec.

« Je me mets à la place d’un élu fédéral cette année qui s’en va en élection, j’ose croire qu’ils ont envie d’avoir des réalisations pour la région de Québec et je leur suggère bien humblement d’inscrire le tramway et le pont de Québec parmi ces réalisations », a déclaré la ministre responsable de la région de Québec, Geneviève Guilbault, à l’entrée du conseil des ministres, mercredi.

Évalué à 3 milliards de dollars, le réseau de tramway doit être financé à la hauteur de 1,8 milliard par le gouvernement du Québec et 1,2 milliard par Ottawa.

Or Québec reproche à Ottawa d’avoir changé les règles du jeu.

« [Ils] veulent mettre seulement 400 millions de dollars et ils nous demandent de piger dans une autre enveloppe qui est pour toutes sortes de mesures environnementales », a déploré le premier ministre Legault mercredi.

« Ils voudraient qu’on prenne la moitié de cette enveloppe-là, qu’on coupe dans tous les projets d’environnement et qu’on mette ça dans le transport en commun. »

Mardi, le député fédéral Joël Lightbound avait dit mal s’expliquer que « Québec décide de prioriser le biométhane au détriment du tramway », selon ce que rapportait Le Journal de Québec.

À ce différend s’ajoute celui du pont de Québec. Le gouvernement de Justin Trudeau souhaite que Québec allonge 23,5 millions de dollars dans la peinture du pont, ce à quoi s’objecte le gouvernement Legault.

« Nous on n’a jamais promis d’investir des centaines de millions pour peinturer le pont de Québec », a dit François Legault mercredi, en rappelant qu’il s’était déjà engagé à financer la réfection du tablier du pont.