Feu vert aux travaux sur le pont Pie-IX

Quelque 61 000 véhicules empruntent quotidiennement ce pont reliant Montréal et Laval construit en 1966.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Quelque 61 000 véhicules empruntent quotidiennement ce pont reliant Montréal et Laval construit en 1966.

Québec donne le feu vert à la réfection du pont Pie-IX, qui relie Montréal à Laval, ce qui annonce un important casse-tête pour les automobilistes, qui pourraient devoir se rabattre sur le pont à péage de l’autoroute 25.

La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, doit confirmer en matinée le calendrier des travaux du projet du pont Pie-IX ainsi que le coût du chantier qui dépassera les 100 millions de dollars.

Les quelque 61 000 véhicules qui empruntent quotidiennement le pont Pie-IX devront trouver un nouvel itinéraire s’ils souhaitent éviter les bouchons de circulation. Ces travaux seront arrimés à ceux du projet de service rapide par bus (SRB) du boulevard Pie-IX annoncés la semaine dernière. Le projet de SRB prévoit 11 kilomètres de voie réservée pour autobus et comptera dix-sept stations, dont deux sur le territoire lavallois. Le SRB devrait accueillir ses premiers passagers à l’automne 2022 et permettre 70 000 déplacements par jour alors que l’achalandage actuel est de 40 000 déplacements quotidiens.

D’ailleurs, lors de cette annonce, la Société de transport de Montréal avait adressé une mise en garde aux conducteurs habitués à emprunter le boulevard Pie-IX, leur proposant d’opter pour le pont Papineau-Leblanc de l’autoroute 19 (A-19) ou le pont à péage Olivier-Charbonneau de l’autoroute 25 (A-25).

Le pont Pie-IX figure depuis plusieurs années dans la liste des structures classées « nécessitant des travaux majeurs ». « Totalisant 6 voies de circulation, le pont requiert une intervention majeure en vue de remplacer les dalles en béton qui ont atteint la fin de leur vie utile ainsi que les poutres d’acier, dont les propriétés ne respectent pas les normes actuelles », peut-on lire sur le site de Transports Québec.

Le projet de reconstruction prévoit le remplacement complet du tablier du pont Pie-IX construit en 1966. La nouvelle configuration du pont prévoit quatre voies de circulation en direction de Montréal, y compris la voie réservée du SRB Pie-IX, puis deux voies en direction de Laval. Un trottoir sera aménagé à l’ouest, puis une piste polyvalente à l’est sera raccordée au réseau cyclable de Montréal et Laval.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

2 commentaires
  • André Côté - Abonné 4 mars 2019 09 h 26

    Des matériaux qui ne durent pas...

    «le pont requiert une intervention majeure en vue de remplacer les dalles en béton qui ont atteint la fin de leur vie utile». Peut-on m'expliquer comment il se fait que les dalles du pont Victoria tiennent toujours après plus d'un siècle de service et que celles du pont Pie IX, installées en 1966, soit depuis seulement 53 ans, sont déjà à remplacer? N'existent-ils pas encore de ces matériaux qui durent?

    • André Bastien - Abonné 4 mars 2019 23 h 02

      Le pont Victoria n'a pas de dalle de béton: les automobiles roulent sur un grillage qui laisse écouler l'eau dans le fleuve directement.

      Par contre, le remplacement des poutres en acier me surprend: elles "ne respectent pas le normes actuelles". Mais celles du pont Victoria sont plus de 2 fois plus vieilles!

      Aussi pourquoi 4 voies vers Montréal et seulement 2 dans l'autre sens? Les utilisateurs auront de la facilité à entrer en ville mais y resteront piégés au retour!?