Une subvention pour compenser les annulations de la traverse de Matane

La Matane–Baie-Comeau–Godbout devait normalement être desservie par le <em>NM F.A.-Gauthier</em>, traversier qui cumule les problèmes et les bris depuis son acquisition par la STQ.
Photo: STQ La Matane–Baie-Comeau–Godbout devait normalement être desservie par le NM F.A.-Gauthier, traversier qui cumule les problèmes et les bris depuis son acquisition par la STQ.

Aux prises avec des pannes régulières de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout, les régions de la Gaspésie et de la Côte-Nord pourront bénéficier d’une subvention de 115 000 $ pour mousser leur offre touristique.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, ainsi que le président-directeur général par intérim de la Société des traversiers du Québec (STQ), Stéphane Lafaut, ont procédé à cette annonce lundi, à l’issue de rencontres avec des élus et des gens d’affaires des deux régions concernées.

La campagne de promotion touristique, qui sera entièrement déclinée sur le numérique, est financée par la STQ et le ministère des Transports à hauteur de 50 000 $ chacun. Le ministère du Tourisme déboursera 15 000 $.

Les arrêts de service de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout se sont multipliés ces dernières semaines, faisant craindre une chute de revenus à l’industrie touristique.

« C’était important pour moi de venir faire le point avec les intervenants et les élus locaux à la suite des événements survenus cet hiver », a souligné le ministre Bonnardel.

Le p.-d. g. de la STQ Stéphane Lafaut a assuré vouloir « contribuer à la vitalité de la région » et s’est dit soucieux de « rassurer » les acteurs de la région. « Notre collaboration sera renforcée », a-t-il déclaré.

L’ironie du sort a voulu que la traverse reliant la Côte-Nord à la Gaspésie ait été annulée toute la journée lundi, au moment de cette annonce. La STQ a indiqué avoir pris cette décision pour assurer la sécurité des passagers en raison des conditions de glace difficiles.

Depuis jeudi dernier, c’est le NM Apollo, un traversier acquis le mois dernier par la STQ au coût de 2,1 millions de dollars, qui assure la liaison. Naviguant depuis 1970, le NM Apollo était auparavant la propriété de la compagnie Labrador Marine.

Il remplace le F.-A.-Gauthier, en cale sèche depuis le 14 janvier au chantier maritime Davie, de Lévis, en raison de bris mécaniques. La STQ a indiqué que les deux propulseurs du navire ont été démontés et que l’inspection visuelle était complétée. Des tests complémentaires seront effectués prochainement.

Le F.-A.-Gauthier devrait être en mesure de naviguer à nouveau l’été prochain.

La STQ a également indiqué que les négociations se poursuivaient en vue d’acquérir un navire de relève.

En janvier, la STQ avait annoncé qu’une indemnisation serait versée à certaines entreprises ayant subi les conséquences des interruptions de la traverse.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.