Immigration: plus de 90 000 personnes inscrites au nouveau système de recrutement

Le nouveau système de déclaration d’intérêt à l’intention des aspirants immigrants a été créé par les libéraux l’été dernier.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le nouveau système de déclaration d’intérêt à l’intention des aspirants immigrants a été créé par les libéraux l’été dernier.

Le nouveau système de recrutement des immigrants « Arrima » fait fureur. Depuis sa création il y a six mois, plus de 90 000 personnes y ont soumis leur déclaration d’intérêt, dont 1124 la semaine dernière.

Créé par les libéraux l’été dernier, le système de déclaration d’intérêt prend la forme d’une banque de candidats dans laquelle le gouvernement pourra piger en fonction de ses besoins de main-d’oeuvre.

Les 18 000 dossiers qui font les manchettes depuis une semaine font partie de l’ancienne banque du ministère, qui fonctionnait selon le principe du premier arrivé, premier servi. Quand le ministre Simon Jolin-Barrette a annoncé jeudi dernier qu’il comptait jeter ces dossiers, il a invité les personnes touchées à s’inscrire dans le nouveau système de déclaration d’intérêt.

Toutefois, contrairement aux 18 000 dossiers, les déclarations d’intérêt peuvent être déposées gratuitement.

Des mois d’attente

Les personnes qui sont inscrites dans la nouvelle banque devront attendre plus de six mois avant d’avoir une chance d’être reçues toutefois.

En effet, le ministère doit d’abord lancer une « invitation » aux candidats en fonction de ses besoins de main-d’oeuvre. C’est seulement après avoir été invités que les candidats peuvent déposer officiellement leur dossier.

Or aucune invitation n’a été lancée depuis la création de la banque en septembre et le ministre a confirmé mercredi qu’il ne pourrait pas le faire avant l’adoption du projet de loi 9 d’ici plusieurs semaines.

Le gouvernement de la Coalition avenir Québec s’est donné comme cible d’accueillir au maximum cette année 40 000 immigrants.