Macron et Legault veulent donner «une nouvelle impulsion» aux échanges France-Québec

Emmanuel Macron a reçu François Legault lundi à l’Élysée.
Photo: Rafael Yaghobzadeh Agence France-Presse Emmanuel Macron a reçu François Legault lundi à l’Élysée.

La France et le Québec ont convenu de « donner une nouvelle impulsion » à leurs échanges commerciaux, a indiqué lundi le premier ministre québécois François Legault après une rencontre avec le président français Emmanuel Macron à Paris.

« On veut donner une nouvelle impulsion aux relations commerciales entre le Québec et la France, augmenter de façon significative les exportations du Québec vers la France et les exportations de la France vers le Québec », a déclaré M. Legault après une « très belle » rencontre « chaleureuse et productive » avec M. Macron à l’Élysée.

Dans une déclaration commune, MM. Macron et Legault ont assuré vouloir « en faire plus ensemble » dans le commerce alors que « la France demeure la porte d’entrée en Europe » pour les exportateurs québécois et que la Belle Province ouvre le marché nord-américain aux groupes français.

Le premier ministre du Québec, en visite de trois jours à Paris avant une participation au Forum économique de Davos, en Suisse, a réitéré son ambition de « doubler » les échanges commerciaux entre Paris et Québec, qui plafonnent à moins de 5 milliards de dollars canadiens par an.

La France n’est que le troisième partenaire commercial du Québec au sein de l’Union européenne, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne.

« Les exportations québécoises vers la France sont de 1,6 milliard de dollars [canadiens]. Cela représente trois jours de nos exportations vers les États-Unis », qui absorbent 70 % des exportations du Québec, a répété M. Legault lors d’un point de presse.

Legault « optimiste »

Le premier ministre du Québec a assuré que l’objectif d’un doublement des échanges commerciaux était concret et réalisable.

« On a mandaté nos ministres de l’Économie respectifs pour travailler de façon très concrète sur des rencontres, sur des organisations dans certaines industries pour mettre en contact des entreprises », a ajouté M. Legault sans vouloir dévoiler « certaines entreprises qu’on va inciter à travailler ensemble ».

« Je suis un homme de résultat. M. Macron aussi est un homme pragmatique qui veut des résultats. Durant mon mandat de quatre ans, on va avoir des résultats », a-t-il affirmé. « Je suis très optimiste que ça va donner des résultats dans les prochains mois. »

Le premier ministre doit réunir, mardi lors d’un déjeuner-conférence dans la très symbolique Bourse de Paris, des centaines de chefs d’entreprise auxquels il doit vanter les mérites d’investir au Québec.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.