En bref: Québec tient bon

Québec — Le gouvernement Charest s'engage à ne pas reculer d'un centimètre dans le dossier du congé parental, qu'il espère faire débloquer le plus tôt possible, mais pas nécessairement avant le déclenchement des élections fédérales.

«Les discussions actuellement en cours avec le gouvernement fédéral portent sur la loi 140, qui a été adoptée à l'unanimité, ici à l'Assemblée nationale, et il n'y a pas de modifications à cette loi-là qui seront acceptées», a affirmé le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Claude Béchard, hier, en réponse à une question du chef de l'opposition officielle. «On ne reculera pas dans ce dossier-là, c'est hors de question», a-t-il ajouté à l'Assemblée en s'engageant à ne pas toucher à une virgule de la loi 140 sur le congé parental, adoptée en 2001.