En bref: Nathalie Rochefort examine l'aide aux victimes

L'ex-députée libérale de Mercier, Nathalie Rochefort, a reçu le mandat d'examiner l'aide qui pourrait être apportée aux victimes d'actes criminels ou de la prostitution.

«Le profil de l'ex-députée la prédestinait à un tel mandat. On connaît ses liens avec les groupes communautaires», a déclaré le ministre de la Justice, Jacques Dupuis, hier, lors de l'étude annuelle des crédits du ministère de la Justice. «Son mandat a un volet social et général.» L'ancienne députée a été embauchée le 9 février 2004 par le cabinet du ministre de la Justice pour remplir ce mandat. «Son rapport est en rédaction et elle fera une proposition», a déclaré le ministre Dupuis. M. Dupuis a aussi rendu un vibrant hommage aux différents adjoints du procureur général, qui plaident devant les tribunaux dans des causes impliquant le crime organisé ou la prostitution juvénile. «Ce sont des gens compétents, responsables, matures, faisant preuve de compassion et réalistes. Je n'ai aucun doute qu'ils traitent les dossiers sérieusement et objectivement, dans toutes les règles de l'art. Je leur réitère toute ma confiance», a dit le ministre de la Justice.