Répit pour les prestataires d’aide sociale inaptes au travail

Tout prestataire d’aide sociale qui ne peut travailler aura droit à un répit important dès le 1er janvier prochain. La prestation d’une personne seule présentant des contraintes sévères à l’emploi, qui est actuellement de 1035 $ par mois, augmentera de 72 $ sur une base mensuelle, et ce, dès le début de l’année 2019. Cette hausse continuera de croître graduellement pour atteindre 367 $ par mois dans cinq ans. L’augmentation de la prestation — qui vise 84 000 personnes — représente un investissement d’un peu plus d’un milliard de dollars jusqu’en 2023. Québec a également fait part d’autres mesures, notamment une augmentation de 100 $ des exclusions de revenus de travail pour les personnes recevant l’aide sociale.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.