Bilan de campagne du PQ: Lisée ne pense pas avoir fait d’erreur

Jean-François Lisée estime que le Parti québécois a «gagné la campagne», même s’il a encaissé une défaite cuisante aux dernières élections québécoises.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Jean-François Lisée estime que le Parti québécois a «gagné la campagne», même s’il a encaissé une défaite cuisante aux dernières élections québécoises.

Jean-François Lisée estime que le Parti québécois (PQ) a « gagné la campagne », même s’il a encaissé une défaite cuisante aux dernières élections québécoises.

M. Lisée a fait ces commentaires samedi, dans le cadre de la Conférence des présidents du Parti québécois, à Montréal, qui visait à réfléchir sur le bilan du parti aux élections du 1er octobre dernier.

Le PQ n’a obtenu que 17 pour cent des suffrages et n’a fait élire que 10 députés. Jean-François Lisée a lui-même perdu sa circonscription de Rosemont aux mains de Québec solidaire.

Le chef démissionnaire fera part de sa réflexion, à huis clos, près de sept semaines après la cuisante défaite de son parti aux élections générales. Toutes les discussions entre les présidents se tiendront d’ailleurs en privé.

Mais devant les journalistes avant l’événement, M. Lisée ne pensait pas avoir commis d’erreur, par exemple, en confrontant la co-porte-parole de Québec solidaire (QS), Manon Massé, lors du troisième débat des chefs.

Selon lui, en soulevant des questions sur la gouvernance de QS, le PQ « a évité le pire ».

Cette stratégie avait attiré des critiques au chef pendant la campagne. M. Lisée avait même laissé entendre que la vice-chef, Véronique Hivon, n’était pas d’accord.

« On peut toujours faire mieux », a concédé M. Lisée.

« Maintenant, sur la question du troisième débat, moi je pense que c’est ce qu’il fallait faire, je savais que ce serait très controversé », a-t-il ajouté.